AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Lun 27 Oct - 20:17

Regarde ou tu mets les pieds!


Feat. Ella


< style="border: #003D82 4px solid;" width=75% />

Chaque rentrée apporte un vent d'excitation qui ne manque pas de se déverser dans le château comme une tempête. Et cette année ne dérogera pas à la règle ; sans oublier  qu'avec l'arrivée d'élèves étrangers l' atmosphère de surexcitation ambiante ne fait que s'exacerber. J'ai souvent rêvé d'un  Poudlard où je pourrais marcher tranquillement dans les couloirs sans me noyer dans la marée humaine, et où les premières années ne sauteraient pas partout... Ce sont les pires ; ils arrivent toujours à se fourrer dans le pétrin : soit ils se perdent et vous harcèlent pour que vous les aidiez, soit ils veulent crâner et jettent des sorts devant leur copain, qui n'ont  pour seule conséquence que de foutre le feu aux couloirs.

Même la bibliothèque - mon précieux temple de tranquillité - se retrouve souillé par leur ignorance. M'enfin bon, on a tous du passer par là... N'empêche qu'à cet instant précis, alors que j'essaie de me frayer un chemin vers un escalier pour rejoindre ma salle commune, je ne peux m'empêcher de les détester. Une véritable plaie. Les cours n'ont beau avoir repris que depuis quelques jours, j'ai absolument besoin de travailler, et ils bloquent le complètement le couloir.

C'est donc sans ménagement que j’avance entre les petits groupes, tout en essayant de dégommer le moins de nains possibles. Ce n'est pas très sympa de ma part, mais là tout de suite, je m'en fiche. Mes bras sont chargés de cinq gros pavés destinés à m'aider à rédiger 50 centimètres de parchemin pour mon cours d'histoire de la magie. J'ai encore le temps bien sûr, mais en finissant ça ce soir, je pourrais profiter de mes quelques heures de libres pour aller voler demain.

Mon champ de vision est très restreint à cause des grimoires empilé devant mes yeux, mais j’arrive quand même à distinguer un attroupement naissant au milieu du couloir. Oulà ça ne me dit rien qui vaille. C'est en m'approchant de quelques pas que je comprends que je vais devoir faire demi-tour. Peeve est littéralement en train d’inonder le couloir de billes. Et tous les premières années regardent le spectacle avec amusement. Comme ils sont innocents. Je tourne les talons et détale vers un raccourci plus sûr. Règle numéro 1 : Quand on voit Peeve, on fuit. Ils vont apprendre la leçon à leurs dépens, les pauvres. Je les préviendrait bien, mais si j'abîme les livres, je suis mort.

Je suis presque arrivé à l'escalier quand j’entends derrière moi un son semblable à une détonation de bombabouse, suivit de très près par des cris perçants. Peeve m'avait habitué à plus d'originalité quand même... Je me retourne pour m'assurer que ni l'esprit frappeur, ni ses victimes ne viennent dans ma direction... Appartement c'est bon. Je me retourne donc pour m'engager dans le grand  escaliers, quand soudainement, je me heurte à quelque chose, ou plutôt quelqu'un, me précipitant dans une chute, moi et mes épais grimoires.

«  Oups, désolé  »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Mar 28 Oct - 9:48



   
Regarde où tu mets les pieds !
La rentrée à Poudlard se passait généralement toujours de la même façon : tout le monde courait dans tous les sens. Les cours venaient juste de commencer et avec eux s’accompagnaient déjà nombreux devoirs. Et oui ma vieille t’es en dernière année, ça rigole plus ! Ella n’avait qu’une envie, c’était d’aller prendre l’air et de faire la fête, surtout que le temps s’y prêtait étrangement bien en ce début de mois de septembre. Il s’agissait de deux activités bien distinctes l’une de l’autre mais toutes deux en totale opposition avec son programme pour la journée : DCFM, Sortilèges, Médico-Magie et Histoire de la Magie.  De quoi bien s’amuser en perspective.  La jeune Gryffondor avait passé la moitié de son temps de travail à plancher à la bibliothèque qui était encore bien bruyante avec l’arrivée des premières années. Pendant ce temps là, la Rouge&Or avait tenté de faire fit du brouhaha général qui l’entourait pour finir ses recherches sur un fameux sorcier d’il y a très longtemps qui avait fait un truc génial dont la plupart des jeunes gens de son âge s’en fichait éperdument. Comme d’habitude elle s’y était mise au dernier moment et maintenant elle trimait. DCFM : Ok. Sortilèges : Ok. Médico-Magie : Presque Ok. Histoire de la Magie : … On va dire qu’il reste du boulot hein, faut pas démoraliser les troupes !

Après avoir finit ses recherches la jeune Ravenwood était donc sortie du temple du savoir et de la connaissance et comptait se rendre dans sa salle commune située au deuxième étage afin de mettre sur parchemin les résultats de son investigation. Et franchement en ce qui concernait l’Histoire de la Magie, ce n’était pas vraiment glorieux. Pressée, la jeune femme se hâtait dans les couloirs bousculant sans ménagement tout se qui avait la fâcheuse manie de se trouver sur son passage, premières années ou pas. Sans se retourner, elle s’engagea alors sur le Grand Escalier dans l’espoir de descendre les deux étages d’un seul coup, économie de temps et d’énergie vous voyez. Mais c’était sans compter sur son  « incroyable chance ». A chaque fois qu’elle prenait seule ce maudit grand escalier, il lui jouait un mauvais tour et elle atterrissait on ne sait où.   Et bien sûr les escaliers se murent alors qu’Ella était en train de les descendre en courant. Et une jolie gamelle, une ! La Ravenwood se massa alors le dos comme une petite vieille, même si elle commençait à avoir l’habitude. Elle ramassa alors ses bouquins et autres parchemins qu’elle avait fait tomber avec empressement puis regarda furtivement où elle se trouvait. Elle n’était pas vraiment au bon endroit et décida pour remédier à cela de s’engager sur un autre escalier. Avec un peu de chance celui là ne ferrait pas des siennes.  A peine avait-elle fait trois pas qu’elle percuta de plein fouet quelqu’un. Il va y avoir un meurtre si ça continue … La chose percutée était un Serdaigle de son âge. Ce dernier s’excusa platement. Passant une main dans ses cheveux et soupirant la jeune Gryffondor en fit de même.  « Désolée. Faut croire que ces escaliers ne m’aiment pas trop… » Puis un gros boum se fit entendre. Dites moi que ce n’est pas ce à quoi je pense … ! Toutes les recherches d’Histoire de la Magie d’Ella venaient de passer par-dessus bord et de s’étaler tout en bas. La jeune femme regarda désespérée ses recherches s’envoler au loin.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Dernière édition par Ella G.-Ravenwood le Mar 30 Déc - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Jeu 30 Oct - 19:53

Le grand boum qui se fit entendre me fit tiquer, je penchai ma tête par-dessus la balustrade pour voir les feuilles partir au loin.. C'était de ma faute. Je m'apprêtait à me ré-excuser auprès de la Gryffondor, quand je reconnus tout de suite la figure familière. Ella. Je venais d'envoyer valser les notes d'Ella.

C'est une longue histoire entre nous, on connaît tous les deux le passé de l'autre, et loin de nous rapprocher ça nous à plutôt éloigné. On se rappelle de mauvais souvenirs, des choses qu'on avait enterré au loin pour oublier et avancer.. Mais depuis quelque temps ça allait mieux entre nous deux. À force de se côtoyer dans les fêtes, de se fréquenter, bah.. On s'était un peu apprivoiser avec le temps, oubliant les ressemblances qui nous divisent. Mais là, je venais de foutre son travail en l'air, je venais sûrement de gâcher les maigres chances qu'on avait de s'entendre.

En la voyant regarder ses notes s'envoler, j'eus un mauvais pressentiment. Après tout c'était une Gryffondor, ils était généralement capable de tout, sans vraiment réfléchir.

« Désolé pour tes notes, Ella. Si j'étais toi, je n'irais pas les chercher, Peeve se balade dans les étages. Il vient juste de traumatiser une bande de première années. »

Et ce fut bien drôle d'ailleurs. Sauf pour les victimes bien évidement. Je fixai Ella ne sachant pas trop quoi lui dire. Je pensais bien lui souhaiter bonne nuit et partir. Mais je ne pouvais pas la laisser comme ça, je comprenais mieux que personne ce que ça faisait que de perdre des notes, ça m'était arrivé tant de fois que je ne les comptais plus. J'avais peut être une occasion de me racheter aussi.

" Euh, Ella. Si c'est ton histoire de la magie que tu viens de perdre, j'ai les notes des cours précédents, donc, tu peux me les prendre si tu veux. »

Je lui tendis les papiers avec un petit sourire navré. J'aimerais bien qu'on s'entende mieux tous les deux : parce qu'après tout, elle était plutôt sympa cette fille, plus intéressante que d'autre Gryffondor en tout cas. Et ce n'est pas a tout le monde que Naos prête ses précieuses notes. Je ramassais mes livres toujours par terre au pied de l'escalier, veillant bien à vérifier qu'ils ne soient pas endommagé.. La vielle folle de la bibliothèque me tuerai si je lui rendais des bouquins abîmés. Une fois les cinq grimoires mis en sécurité contre ma poitrine. Je me retournais vers elle prêt à lui souhaiter une bonne soirée. Quand de l'autre côté du couloir j'entendis des bruits de courses et vit débarquer une bande de premières années poursuivit par un Peeve en furie.

Fuir.

« Je crois qu'on ne devrait pas rester là ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Sam 1 Nov - 20:40



   
Regarde où tu mets les pieds !
Se retournant vers la personne qu'elle venait de heurter, Ella se préparer à incendier littéralement celui ou celle qui venait de lui faire perdre toutes ses notes en quelques secondes. Cependant, quand elle se retourna, elle se retrouva nez à nez face à un beau blond de son âge qu'elle commençait à bien connaître maintenant.  « Tiens ! Salut beau gosse ! » Naos Edwood était son nom, il était en dernière année chez les Serdaigles. Entre eux ça a toujours été très ambigu. L'un connaissant le passé de l'autre, ils s'étaient d'abord fuis et détestés. Parfois, quand elle le regardait, Ella se retrouvait, retrouvait cette petite chose qu'il avait au fond des yeux et qu'elle avait également. Mais de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas et depuis quelques temps, les deux jeunes gens commençaient à s'apprivoiser doucement mutuellement. Il fallait bien, depuis le temps qu'ils se croissaient et se côtoyaient lors des soirées organisées tout au long de l'année. Et puis Ella le trouvait assez mignon bien qu'il ne soit pas vraiment son style de garçon, elle s'amusait souvent à la draguer sans qu'il comprenne réellement ce qu'elle attendait de lui. Mais le savait-elle ? Choisissant l'humour et la drague plutôt que la colère et la vulgarité, elle s'approcha doucement et ajouta avec son sourire de prédatrice, le sourire qu'elle avait quasiment tout le temps en soirée.  « Va falloir que tu me paies en nature Edwood ... » Ce dernier lui tendit cependant ses notes qu'Ella accepta sans broncher, le travail d'un Serdaigle, on peux pas refuser. Elle pensa alors à tous les mauvais coup qu'elle pourrait lui faire ainsi comme par exemple écrire des obscénités ou faire des dessins d'un genre un peu douteux sur ses précieuses notes. Rien que d'y penser la jeune septième année avait envie de rire. Et puis elle verrait bien au moment venu si elle lui faisait un sale coup ou pas. « C'est pas aussi bien que ce à quoi je pensais mais bon ça ferra l'affaire ... » lui répondit-elle avec une moue .

Un grand BOUM retentit alors dans tout le grand escalier. Se retournant vers l'origine du bruit elle finit par ajouter : « Peeves tu dis … On va devoir fuir alors ! » Ajoutant le geste à la parole, elle fit un clin d’œil au Bleu&Bronze. Elle lui prit la main et le tira un peu plus loin en courant. Au loin, on entendait les cris des premières années qui couraient dans tous les sens tentant de fuir le fantôme farceur, ce dernier qui criait lui aussi. Un bien beau bordel tout ça. La Ravenwood s’élança alors dans une folle course poursuite avec à son bras le jeune Serdaigle et ses précieux grimoires qui devaient bien l'encombrer. Au moins un avantage à avoir tout perdu dans cette collision. La jeune Ella se trouva bien optimiste par rapport à d'habitude. Peut-être que finalement la compagnie du jeune Edwood n'était pas si néfaste comme elle l'avait pensé au premier abord.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


HS : Désolée pour cette réponse un peu caca :62:


Dernière édition par Ella G.-Ravenwood le Mar 30 Déc - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Mer 5 Nov - 21:53

Ce n'est jamais facile de fuir Peeve, alors quand on a une tonne de bouquins dans les bras, je ne vous raconte pas. Ella m'attrapa par le bras, et avant que je comprenne comment, partit dans une folle course à travers les couloirs. Heureusement pour moi, toutes ces années d’entraînements de quidditch m'avait fait devenir assez endurant, sinon je serai probablement mort, là, sur le tapis.

Je luttai de toutes mes forces pour ne pas m'emmeler les pieds dans un tapis ou faire tomber mes grimoires. C'était typiquement un comportement Ellaesque que mon.. amie, enfin.. voilà, venait d'avoir. On avait beau courir comme des fous riens n'y faisait, on entendait toujours les cris apeurés des premières années dans les couloirs. Je m'étais peut-être trompé finalement.. Peeve avait toujours de la ressource.

J'aperçus soudain une porte et réalisait que la fuite n'était pas une si bonne idée. Je m'arrêtai net dans ma course et inversant les rôles, attrapa Ella par le poignet, pour l'entrainer vers la petite porte en bois. J'essayais vaguement de l'ouvrir pour me rendre compte qu'elle était fermée. Un Alhomora plus tard et le tour était joué.

Je poussai Ella dans la salle – décidément c'était une manie aujourd'hui - avant d'y pénétrer à mon tour et, tout en abandonnant mes grimoires par terre, je vérouillait la porte. On allait rester là juste le temps que Peeve quitte les étage, et puis après, direction salle commune.

Je soupirai le dos contre la porte. Pourquoi ce genre de choses m'arrivait tout le temps. En plus avec Ella, je ne la détestais pas, mais déjà que notre relation était compliquée, l'enfermer dans une salle poussiéreuse pour fuir Peeve.. Personne n'aurait pu imaginer pire scénario.

«  C'est juste pour le temps que Peeve s'en aille.. Il ne viendra pas nous chercher dans une salle comme ça »

Je lui adressais un petit sourire navré. Au vu des cris de guerre résonnant dans les couloirs, ont allait être bloqué là, un petit moment..

HS : Désolé c'est court!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Mar 11 Nov - 13:28



   
Regarde où tu mets les pieds !
Courir, ça, cela l'a connaissait. Ella passait son temps à courir. Elle savait que si elle s’arrêtait, son passé la rattraperait. Et c'était bien la dernière chose qu'elle souhaitait.  Alors il ne lui restait qu'une chose à faire. Courir encore et toujours, sans jamais s’arrêter, sans jamais se pauser, sans jamais respirer, comme si sa vie en dépendait. C'était devenue une obsession. Slalomant du mieux qu'elle pouvait entre les diverses personnes encombrants les couloirs du château à la renommée inégalable, la jeune septième année courrait sans se demander qui était la personne qu'elle venait de bousculer sur sa droite, qui elle venait de renverser sur sa gauche, à qui elle venait de faire du rentre dedans. En temps normal, la jeune Ravenwood n'était pas du tout du genre à ce comporter ainsi. De l'éducation très aristocratique qu'elle avait reçue, si Ella avait bien conservé quelque chose, c'était les bienséances, l'attitude à avoir en société, l’élégance, appelez ça comme cela vous chante. Elle savait donc se déplacer lentement, la tête haute, sans entrer en collision contre qui que ce soit. Cela lui donnait par ailleurs un coté un peu hautain que les gens qui la connaissait été étonné de ne pas retrouver dans sa personnalité. Elle savait traverser une foule sans que l'on ne la remarque même dans cette tumultueuse foule qui habitait le château de Poudlard.

Soudain, elle sentit un déséquilibre, une force la tirait en arrière. Pas qu'elle avait oublié qu'elle traînait le jeune Serdaigle à son bras depuis plus de dix bonnes minutes mais elle avait été aspirée par ce besoin irrépréhensible qu'elle avait de courir encore et encore, toujours plus vite. Les rôles s'inversant, Naos lui attrapa le poignet, la tira dans un renforcement du couloir, là où se trouvait très certainement la porte pour pénétrer dans une petite salle guère utilisée de nos jours. Un Alohomora plus tard et la porte fut ouverte sans aucune difficulté. Avant même qu'elle ne puisse ouvrir la bouche, Naos poussa la Gryffondor dans cette salle. Ce dernier referma alors rapidement la porte. Ella, essoufflée et apeurée de s'être arrêter subitement de courir, avait la sensation de tomber dans un trou sans fond, sans fin. S'éloignant de Naos, elle s'appuya de la même façon que lui contre le mur opposé dans l'ombre, dans l'espoir qu'il n'aurait pas remarqué ce brusque changement de comportement de sa personnalité de façade. Elle ne tenait pas avoir ce genre de conversation avec lui, très certainement parce qu'il serait le plus a même à comprendre ce qu'elle ressentait. Et cela lui était intolérable. Elle ne voulait surtout pas que l'on s’apitoie sur son sort.

Cependant, se reprenant vite, la Rouge&Or se dirigea vers ce joli blond et avec un sourire amusé le taquina. « Tu sais tu n'avais pas besoin d'utiliser Peeves si tu veux nous enfermer seuls dans une salle sombre ... »  Elle s'approcha encore un peu plus de lui. Derrière la porte, on entendait le brouhaha précédent le passage de l'esprit frappeur de la célèbre école de magie. Comprenant qu'ils en avaient encore pour un moment, Ella sortit sa baguette de sa cape, lança un sort pour que  le lieu soit un peu moins insalubre. Elle s'assit alors au sol et du bout de sa baguette sortit un jet de flamme chaudes que la jeune fille envoya dans un bocal qu'elle avait trouvé traînant dans un coin de la pièce. Elle le plaça alors entre eux deux et se mit à observer celui qui se tenait face à elle. « Assis toi, je t'en prie. Je pense que l'on en a encore pour un moment donc autant se mettre à l'aise ». Elle accompagna cette phrase d'un sourire plutôt sincère contrairement à ceux qu'elle réservait au jeune homme. « Bon en revanche, j'ai pas de quoi boire ou manger et je doute que si l'on trouve quelque chose à manger ici cela soit encore comestible ». En effet, la pièce où ils étaient était bien plus grande qu'un placard à balais ou autre mais pas assez grande pour être une salle de classe. De plus, on aurait dit que personne ne semblait avoir les pieds ici depuis au moins plusieurs siècles. Une atmosphère tendue régnait malgré l'effort d'Ella pour la rendre un peu plus chaleureuse, et ce n'était pas uniquement du à l'aspect lugubre de l'endroit où les deux jeunes gens se trouvaient.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Dernière édition par Ella G.-Ravenwood le Mar 30 Déc - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Dim 16 Nov - 16:08

S'enfermer dans une salle avec Ella.. Peut-être pas une si bonne idée que ça finalement. Bien sûr, elle n'hésita pas à me faire une de ses éternelles blagues aux sous-entendus douteux.. Je la regardais s'avancer vers moi avec son habituel air taquin. Décidément je détestais quand elle faisait ce genre de chose, ça me m'étais horriblement mal à l'aise. Elle traversa l'espace qui nous séparait pour entendre le brouhaha du carnage Peevien dans le couloir.

Toujours appuyé contre le mur et silencieux, je la regardais prendre ses aises au milieu de la salle. Les sorts qu'elle avait jetés rendirent tout de suite l'endroit plus.. Propre. Je saluai l'efficacité de ses sortilèges avec un petit sourire, Ella était une bonne sorcière, je devais le reconnaître. Comme elle me le demanda, je m'assis devant le bocal plein de flammes ne sachant pas trop quoi faire.

Je fus surpris du sourire sincère qui s'afficha sur son visage. D'habitude Ella ne me souriait pas avec autant de gentillesse et sincérité.. Peut-être allait t-on pouvoir avoir une discussion normale pour une fois ? Je secouai la tête à sa remarque sur la nourriture.. Nous n'en étions pas réduits à ce genre d'extrémité non plus.

«  Je crois qu'on va survivre même sans nourriture. Et tu as raison, je me risquerais pas à manger ce qu'il y a dans les placards.. Je ne sais même pas ce que c'est comme salle »

La pièce était lugubre. Mais ce qui l'était encore plus, c'était notre mal aise. Clairement, notre relation était déjà assez compliquée pour qu'un tête-à-tête soit parfaitement inconfortable, malgré tous les efforts d'Ella. Je soutins son regard quelque minutes avant de me lever dans l'espace restreint de la salle et alla ramasser mes grimoires pour m'occuper. Après tout, j'avais eu pour intention d'aller travailler à la base, et Peeve avait tout ruiné.

« Ecoute Ella, Vu qu'on est bloqué là tous les deux, on peut faire ce devoir ensemble, enfin, je peux t'aider si tu veux. »

Ce serait une manière de se racheter après le coup foireux de l'escalier.. Il y avait aussi quelque chose d'autre qui me tracassait. Ella était une gryffondor tout comme Leanny, et je les avait déjà vues parler ensemble, elles semblaient bien s'entendre.. Et on peut dire qu'avec Leanny, les choses étaient plutôt compliquées en ce moment. Dans le sens où je ne savais plus où nous en étions tous les deux. Alors, je pouvais sûrement profiter de l'occasion pour essayer de savoir ce qui se passait..

«  Ella, est-ce que je peux te demander quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Mer 3 Déc - 15:27



   
Regarde où tu mets les pieds !
Lorsqu'il se leva pour aller chercher ses grimoires la Ravenwood le suivit des yeux avec attention. Il était plutôt pas mal foutu en réalité. Mais toutes les filles qu'il avait à ses pieds ne semblaient pas l’intéresser. Toutes ? Non, il y en avait bien une qui devait lui plaire et la petite gryffone avait bien une idée de son identité. Elle jeta un coup d’œil au mini feu de camp improvisé, se demandant combien de temps son sortilège tiendrait avant que la sensation de froid ne les envahisse de la tête au pieds.

Travailler. Ella fit une petite moue boudeuse. En effet, c'était ce qu'au départ elle avait prévu de faire de son après midi mais rien ne s'était vraiment passé comme cela aurait du se dérouler et au final l'envie d'étudier avait bel et bien disparue suite à la monté d'adrénaline causé par la poursuite dont l'objectif premier était d'échapper à Peeves. Naos était un Serdaigle après tout, c'était peut être leur credo à eux, leur façon de faire face, ou de s'effacer, selon le point de vue. Soupirant, la jeune fille accepta en espérant que cela les détendrait tous les deux et que le malaise qui s'était progressivement installé se dissiperait. « Pourquoi pas, mais il va falloir que tu me prête de quoi écrire parce que j'ai tout perdu. » Elle lui adressa un petit sourire énigmatique. Elle le taquina, le poussant à explorer ses limites. Elle se demandait combien de temps le jeune homme la supporterait avant de s'énerver. Car c'était dans ces moments là que la véritable nature d'un homme se révelait selon elle, lorsqu'il laissait ses émotions prendre le pas sur sa raison. Lui adressant son inconditionnel sourire factice dont elle ne se départait jamais, Ella le regarda avec amusement. De plus, elle n'avait pas le moins du monde envie de se mettre au boulot et cela émanait de tout son corps. Il allait bien falloir qu'ils trouvent une occupation. Et même si la demoiselle en avait une en tête qui par la même occasion leur permettrait de se réchauffer mutuellement, elle se doutait qu'elle ne serait ni au goût du jeune homme qui li faisait face ni à celui de son amie et protégée Leanny.

Relevant la tête, elle planta ses jolis yeux bleus comme l'océan dans ceux du jeune Serdaigle. D'un regard, elle l'analysa, le décrypta. Elle tenta de lire en lui comme dans un livre ouvert ce qui était d'une facilité surprenante avec bon nombre de gens. Que voulait-il bien lui demander ? La question ne se posait pas tellement, puisque la jeune septième année, dans la confidence était au courant des sentiments de la jeune capitaine de l'équipe de Quidditch des rouges et or envers le septième année et elle se doutait qu'ils étaient réciproques. Avec un sourire angélique elle ferma une seconde les yeux puis soupira en secouant la tête de droite à gauche comme si elle devinait d'avance ce qu'allait lui demander le bleu et bronze. Elle le regarda de nouveau et avec un sourire encourageant l'encouragea d'un hochement de tête. Jouer les entremetteuses ne la dérangeait pour le moins du monde. Cela amenait un peu de piment dans sa vie disait-elle. Mais en réalité ce n'était guère le cas. Cela la rendait triste. Voir des gens qu'elle appréciait -même si elle ne l'avouerait très certainement pas avant plusieurs mois, la septième année appréciait à sa juste valeur la relation qu'elle avait avec le Serdaigle qui se trouvait face à elle- se mettre en couple lui rappelait son désastreux et tumultueux passé amoureux. Et parmi tous les noms qui lui revenaient au visage il y en avait qui faisait vraiment mal. Solal ... Mais tout ceci était du passé ou du moins essayait-elle de s'en convaincre. Elle chassa rapidement de son esprit le Serpentard pour revenir au présent. « Je suis à ta disposition beau gosse. Que puis-je faire pour toi ? » Elle posa le parchemin et la plume à coté d'elle devinant que la conversation allait devenir plus que passionnante. Si jamais Naos tentait d'obtenir des informations sur Leanny ou à son propos, elle comptait bien le faire mariner pour qu'il prenne conscience de ses sentiments envers la jolie sixième année.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Spoiler:
 


Dernière édition par Ella G.-Ravenwood le Mar 30 Déc - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Dim 28 Déc - 14:39

Regarde ou tu mets les pieds
Ella & Naos

De toute ma vie, je n'aurais jamais pensé vivre une telle scène : moi et Ella dans la même pièce, sans que l'un de nous ne commence à se fritter avec l'autre. Il y avait de quoi marquer ce jour d'une pierre blanche. Et surtout, je n'aurais jamais cru lui demander des conseils sur Leanny : à croire que j'étais vraiment désespéré. La jeune femme me lançait un regard encourageant, un gentil sourire aux lèvres, et jamais de ma vie je ne m'étais senti aussi idiot.
Cependant, un éclat sombre avait traversé son regard, et pendant un instant, je plissai les yeux me demandant ce à quoi la Gryffondor pouvait bien penser.. Ou plutôt à qui ? Qui pouvait lui arracher un tel regard ? J'en avais bien la vague idée, mais avant même que je ne puisse clarifier ma pensée, elle sembla se reprendre et m'indiqua que je pouvais lui poser ma question.

Même si je secouai la tête en l'entendant m'appeler « beau gosse » je ne crachai pas sur l'occasion qui se présentait : les sentiments que j'avais à l'égard de Leanny, toujours plus confus, qui s'entremêlait dans mon esprit me taraudaient tellement.. Toute chance était bonne à saisir.

«  Bon.. Euh.. » Je toussotais nerveusement avant de débiter d'un trait. «  Tu es amie avec Leanny non ? Je vous ai déjà vu parler tous les deux.. Alors j'en ai déduit que vous vous entendiez bien.. » Une catastrophe. Je commençais à tripoter nonchalamment un morceau de parchemin devant moi, me demandant comment par tous les diables, j'arrivai toujours à me mettre dans des situations pareilles. , Peeve, Leanny, . La vie aurait peut-être été bien plus calme si je n'étais jamais devenu un sorcier.

Mais bref, revenons en à nos moutons. J'affrontai le regard d'azur de la jeune femme, essayant cette fois de formuler ma vraie question. «  Leanny et moi en ce moment.. C'est bizarre, vraiment. Rien que l'autre jour, on a été piéger une salle de potions... Je ne sais même pas comment l'expliquer. J'comprend plus rien, Ella. » Pour ne plus rien comprendre, c'était le cas, j'avais littéralement l'impression de tomber dans un gouffre sans fond, rien n'avait plus aucune logique, et dés que mon regard croisait celui de Leanny, toutes mes facultés se trouvaient réduites à un état larvaire, devenant presque plus maladroit qu'à l'accoutumer.

Quelque chose avait changé, je le savais. Avant, je considérais Leanny comme une amie, une jeune fille sympa avec qui je passai un peu de bon temps. Maintenant ? Je me comportais comme le pire des abrutis.. La preuve, me voilà entrain d'essayer de soutirer des informations à Ella, sachant pertinemment que notre « amitié » était assez précaire. Même si au fond, dans un tréfonds bien caché de mon esprit, je pouvais dire que je l'appréciais bien plus que je ne le montrerais jamais. Question d'honneur.

Poussant un soupir frustré, et me sentant particulièrement paumé, mes yeux balayèrent les légères flammes dansantes entre nous. «  Est-ce que Leanny t'aurait dit quelque chose ? Tu vois, je suis pas doué avec les gens Ella, et j'ai peur d'avoir fait une connerie. D'avoir perdu son amitié. »

Emi Burton


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Mar 30 Déc - 14:02



   
Regarde où tu mets les pieds !
Naos était visiblement plutôt assez mal à l'aise. Il ne savait où commencer, quoi dire ou quand bien même il le savait il n'arrivait pas à le formuler correctement pour que cela ai un sens logique, que cela semble construit. Dans un élan de gentillesse, Ella voulu l'aider à trouver ses mots mais elle se ravisa. Premièrement parce qu'elle n'aurait pas supporter que quelqu'un l'aide à trouver ses mots, la formulation la plus correcte, dans un tel moment en imaginant bien entendu qu'elle soit allée voir quelqu'un pour parler de ses peines de cœurs ce qui semblait véritablement impensable. Deuxièmement parce qu'elle ne souhaitait pas interférer au niveau de ses sentiments ; c'était ses émotions à lui et en l'aidant de la sorte elle risquait de faire rentrer en compte les siennes, si pessimistes et négatives. En somme, la jeune fille n'avait aucunement l'intention de l'aider dans ses formulations. Qu'il se démerde après tout ! On est tous dans la même merde lorsqu'il s'agit d'amour … Un silence lourd s'installa progressivement entre eux deux.

Toujours assise en tailleur, s'appuyant sur ses mains la demoiselle regarda de haut en bas le jeune homme qui lui faisait face. Il était clair qu'il était perdu et follement amoureux de son amie, bien que pas assez avancé pour pouvoir s'en rendre compte par lui même. Lorsqu'il eu finit, Ella détecta une pointe de désespoir dans sa voix. Prenant une inspiration, elle passa sa main dans ses cheveux comme pour les remettre en place, puis elle tenta de répondre du mieux qu'elle le pouvait sans trahir sa position et celle de son amie. Sa voix avait perdue toute connotation enjouée ou aguichante, toutes ces connotations dont sa voix était emprunte habituellement lorsqu'elle s'adressait à qui que ce soit. « Tu manques de confiance en toi cela ne fait aucun doute. Qu'est-ce qui te fais croire que tu pourrais avoir fait une bêtise qui t'aurais fait perdre son amitié ? » Soupir. « Oui je connais Leanny ; et aux dernières nouvelles tu étais toujours dans ses petits papiers si tu vois ce que je veux dire. Mais si tu en doutes il n'y a qu'une seule manière, va la voir. » De nouveau un silence pesant. « Je ne pense pas pouvoir t'en dire plus … » Volontairement, Ella laissait planer le doute : savait-elle quelque chose qu'elle ne voulait ou ne pouvait pas dire ou bien n'en savait-elle pas plus ? Telle était la question. La réponse était un peu des deux tout simplement. Elle ne souhaitait pas trop aiguiller Naos sur les sentiments de la jeune lionne car ce n'était pas ce que cette dernière souhaitait. En revanche elle pouvait bien lui donner un petit coup de pouce.  Admirant les flammes qui dansaient devant ses yeux, elle releva brusquement la tête. Sa voix étai de nouveau celle que le jeune Naos avait l'habitude d'entendre, provocatrice. « Je croyais que tu avais de l’expérience Edwood … » Elle lui adressa un sourire amusé.

Ella se releva doucement, s'étirant comme un chat. « Leanny n'est pas ce genre de filles à se prendre la tête avec un pote pur un oui et pour un non, à le fuir sans cesse, lui faire la tête comme une gamine de six ans et je suppose que tu l'as remarqué. » Pause. « Tu devrais vraiment aller lui parler. Qui sait peut-être aurait plus de points en commun qu'une passion dévorante pour le Quidditch … » Elle se pencha alors pour récupérer les notes du Serdaigle sur le fameux devoir à rendre incessamment sous peu. Les bruits de guerres qui résonnaient jusqu'à présent de le couloir semblaient progressivement s'éloigner mais rien n'était moins sûr qu'il n'y aurait pas un revirement de situation et qu'ils reviendraient dans cette direction. Pour plus de sécurité, il valait mieux rester ici, sous peine d'être pris entre eux ou bien de finir écraser par un troupeau d'hippogriffes en furie, désignons par là un groupe d'élèves de première année s'étant fait prendre aux piège de l'esprit frappeur. Levant la tête vers Naos, Ella tenta d'imaginer ce qui pouvait se passer dans la tête du jeune homme. Elle avait volontairement cesser de parler du Leannaos pour pouvoir permettre au principal concerné de faire le point sur ce qu'il savait, sur ce qu'il ressentait. Avec un sourire elle ajouta : «  Je peux faire autre chose pour toi beau gosse ? »
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella] Dim 18 Jan - 18:56

La raison, la logique. La tendre science qui nd mentait jamais. Les faits, précis, indéniables. Les raisonnements clairs et perspicaces qui m'animaient d'habitude. Partit, tous en fumé. Un peu comme si une brume s'installait dans mon esprit pour me confondre et me brouiller le plus possible. Non, décidément, je n'aimais pas ça. Ce n'était pas pour rien que le choixpeau m'avait envoyé à Serdaigle : l'observation, le discernement. J'avais toujours compris et cerné les gens assez facilement et clairement. C'était mon truc, enfin, ça l'était. Comment peut-on cerner les autres si on ne se comprend plus sois même ? On ne peut pas clairement.

La voix d'Ella est plus distante que d'habitude, son ton enjouée semble s'être réfugiée au loin tandis qu'elle répond à mes questions mal formulées. Ouche.. J'ai fait une connerie ? C'est fort probable, je ne suis pas le seul à avoir des problèmes avec d'autres être humains dans ce château. Je n'osais pas l'interroger pour autant, elle et moi n'étions pas proches, et je doutais qu'elle ait envie de parler de ce genre de chose avec moi, qui tergiversait sur Leanny depuis une bonne dizaine de minutes. Un pauvre sourire ne put s'empêcher de naître sur mon visage quand elle commença le fatal discours. Ne sachant pas quoi dire, ma tête se secouait automatiquement à sa question, déclenchant le soupire de la Gryffone. La salle de potions avait tout déclenché.. Enfin, ce qui me laissait l'impression d'avoir perdu l'amitié de Leanny, s'était surtout l'après. Le fait qu'elle m'évitait, que nos discussions étaient plus tendues.. Ce genre de chose.

La suite de son discours me rassura et me glaça en même temps ; je ne me voyais pas du tout aller vers Leanny pour lui demander pourquoi il y avait cette distance entre nous. Impossible. J'étais si plongé dans mes propres pensées que j'en ignorais le silence gêné qui s'installait entre nous, seulement rompus par les échos de cris provenant du couloir. « Merci, Ella. Tu en as déjà fait beaucoup. J'me doute bien que je devrais aller la voir.. Mais.. Ce n'est pas si facile » Je plongeai ma main dans mes boucles blondes et m'allongeai sur le sol avec nonchalance dans un soupir. J'étouffai un rire quand l'une des petites piques habituelles d'Ella parvint à ses oreilles. De l'expérience ? «  Je ne dirais pas que je n'en ai pas.. Mais je ne crois pas que ça pourrait vraiment m'aider avec Leanny. »

Mes yeux suivirent Ella quand elle se leva et s'étira ; ça faisait combien de temps qu'on était là dedans.. Aucune idée, mais mes jambes commençaient à devenir tout engourdies. Je la laissai continuer à parler tout en songeant à tout ce qui s'était passé depuis que nous nous étions rencontrés. Ce fameux tutorat que j'avais accepté de faire à contre-coeur, et qui m'avait finalement conduit à rencontrer une des personnes qui prenait dorénavant une si grande place dans ma vie. Mes sourcils se froncèrent et je me relevai d'un coup. Hein ? Qu'elle place je lui accordais, justement ? Celui d'une simple amie... Ou... «  Tu as raison Ella, ce n'est pas son genre.. J'irais lui parler, c'est la seule bonne chose à faire après tout. » Je décochai un énorme sourire à la gryffone et ne put m'empêcher de froncer les sourcils. « Arrête de m'appeler beau gosse, sérieusement. Merci, vraiment. J'crois avoir compris un truc ou deux.. »

Les bruits du couloir semblait se tarir, et l'intuition me disait clairement que l'on allait bientôt pouvoir s'échapper de cette salle crasseuse. Je me hissai sur mes pieds, avant d'aller coller mon oreille contre le panneau en bois de la porte. Ça semblait calme, comme si la tempête avait enfin déguerpi de l'étage. « Ça a l'air calme dehors, on va sûrement bientôt pouvoir sortir de là, sans se faire arracher la tête par Peeves. Enfin, ce n'est qu'une supposition ! » Une supposition que je n'étais pas certains de vouloir mettre à l'épreuve.

«  Au fait.. Ca m'a fat plaisir qu'on est une discussion.. Normale pour une fois. » C'est-à-dire sans finir par se taper sur les nerfs réciproquement. «  Et enfin, si tu as besoin d'un coup de main pour quoique ce soit.. Bah n'hésite pas ! Je suis là. » On n'a pas tous une manière innée d'exprimer ses sentiments, et j'avoue que la mienne était pour le moins maladroite. Sans rajouter une couche, je tournais la poignée du bout des doigts, et sortis dans un couloir pour le moins.. Ravagé.

La moquette était détruite et brûlée par endroit, les personnages des tableaux se cachaient tous dans les cadres de leurs voisins, le sol jonché de débris et tout genre. «  Je connais un esprit frappeur qui va avoir des problèmes avec le concierge.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »




Alohomora !



MessageSujet: Re: Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella]

Revenir en haut Aller en bas

Regarde ou tu mets les pieds [feat. Ella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Regarde où tu mets les pieds ... [Noah] Abandonné
» Fabio - "Moi, je mets les pieds où je veux, et c'est souvent dans ta gueule." Chuck Norris.
» Jason ★ Je mets mes pieds où je veux... Et c'est souvent dans la gueule.
» Quand on se lève du mauvais pieds... [Feat Lysander]
» pieds nus ou en basket ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❥ Riddikulus  :: Chez les Moldus :: Pensine :: Topics terminés-