AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Je ressemble beaucoup à : Naomi Scott la magnifique
Points : 265
Parchemins rendus : 1716

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Jeu 6 Nov - 14:46


J'ignorais que tu avais un cœur!
Aidan & Leanny
 Les insultes fusaient dans le vestiaire de l'équipe de Quidditch de Gryffondor. Leanny était énervée et cela s'entendait sans difficultés :
- Je les hais! Tous autant qu'ils sont! Ils l'ont fait exprès! Ils ont peur de nous! Je les détruirais au prochain match!
- C'est bon Leanny on est déjà tous énervés alors n'en rajoute pas une couche! la réprimanda un de ses coéquipiers. Seulement la gryffondor n'écoutait pas et continuait d'exprimer sa rage :
- Ils en ont après moi c'est pas possible. C'était à nous de nous entraîner sur le terrain de Quidditch! On leur fera la même chose et on verra si ils sont contents ou non! Je vais leur foutre leur balais dans leurs c...
- OH! Calmes toi, va prendre l'air ou fais quelque chose qui te détendra à la fin!
- Bien. Puisque vous êtes tous contre moi. déclara-t-elle. Elle se rhabilla et partit les poings serrés.
 Plusieurs de ses coéquipiers soupirèrent ou levèrent les yeux aux ciels. Ils n'ignoraient pas que Leanny n'était plus elle-même lorsqu'il s'agissait de Quidditch. Même si à ce moment-là, Leanny était adorable comparée à la colère qui l'animait quand elle perdait un match de son sport favoris. La raison de sa colère aujourd'hui? Alors que l'équipe de Gryffondor s’apprêtait à entrer sur le terrain pour s'entraîner aux mêmes heures habituelles, ils avaient découverts que l'équipe de Quidditch de Serpentard s’entraînait déjà. Ils avaient réussi à obtenir l'autorisation de s'entraîner à la place des Gryffondors grâce à un professeur. Cela avait suffit pour mettre en colère Leanny qui détestait ratait un entrainement et surtout lorsque cela était la faute d'une autre équipe.
 Elle décida de ne pas rentrer à Poudlard immédiatement car elle savait qu'elle n'allait pas se calmer avant un long moment et elle tenait à ne pas s'en prendre à ses amis. Elle se connaissait et lorsqu'il s'agissait de Quidditch, rien n'allait plus. Comme à chaque fois, elle se rendit dans le parc de Poudlard et marcha longtemps, sans savoir réellement où aller. Elle jeta des pierres dans le lac pour se défouler. Cela l'aida un peu mais pas beaucoup. Finalement elle décida d'aller à la volière, attendant une lettre de son père. Cela allait certainement l'apaisait plus qu'autres choses. En rentrant à Poudlard elle fit bien attention à ne pas adresser la parole à qui que ce soit pour éviter de s'énerver contre une nouvelle personne.
 Elle fut soulagée de voir qu'elle était seule à la volière. Juste voir le hibou de la famille réconforta Leanny qui sourit tout en caressant la tête de l'animal. Elle prit la lettre qu'il avait à la patte et lui donna de quoi grignoter et boire avant qu'il ne s'envole à nouveau. Elle ouvrit la lettre de son père et la lut. Il lui donna des nouvelles de lui et de ses deux plus grands frères avant de terminer la lettre par un "Et Leanny arrête de t'attirer des ennuis! J'aimerais passer une année sans recevoir une lettre de Poudlard m'annonçant tes dernières bêtises!" La lionne rit et se dit que son père pourrait commencer une collection de ces fameuses lettres.
 C'est alors que son regard se posa sur un autre hibou, parmi les volatiles, qui avait une lettre. Elle réussi à lire le nom malgré les quelques mètres qui la séparait de la lettre : Aidan Redchard. Il ne fallut pas plus de deux secondes avant qu'elle ne sache comment se venger en partie de l'équipe de Quidditch de Serpentard. Aidan était poursuiveur dans l'équipe des verts. Lui et Leanny se détestaient. Un jour que l'équipe de Serpentard avait réussi à battre celle de Gryffondor, Aidan ne s'était pas gêné pour faire une remarque à la jeune fille dont l'énervement avait atteint l’extrême.
 Elle jeta un regard à l'extérieur de la volière pour s'assurer que personne n'arrivait puis s'approcha doucement du hibou qui n'était nullement effrayé par la jeune fille. Bien que l'animal ne fut pas apeuré, il ne laissa pas faire Leanny et tenta de la mordre lorsqu'elle voulut prendre la lettre. Elle adorait les animaux mais pas quand ils essayaient de lui faire du mal.
- Je vais te la rendre! J'en ai juste besoin pour quelques secondes, essaya-t-elle de faire comprendre à l'oiseau.
 Alors elle tenta d'amadouer l'oiseau par de la nourriture. Aussitôt il fut plus détendu ce qui n'étonna pas Leanny. Le hibou avait du faire un long voyage et devait être affamé. Elle nourrit l'animal d'un côté tout en tirant la lettre de l'autre. Elle réussit à arracher la lettre des pattes de l'oiseau mais la laissa tomber de l'autre côté de la salle sans faire exprès. Elle donna le reste de la nourriture pour hibou à l'oiseau et ramassa l'enveloppe et la lettre qui s'étaient séparées lors de la chute. Elle comptait remettre la lettre dans l'enveloppe délicatement mais ses yeux se posèrent sur cette phrase : "Tes parents seraient fiers de toi". Elle n'aimait pas lire les lettres des autres mais la curiosité et la rage, toujours présente, l'y poussèrent et c'est ainsi qu'elle apprit que les parents d'Aidan étaient décédés. Chose qu'elle n'avait jamais su et qu'elle n'aurait jamais pu devinée.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 62
Parchemins rendus : 607

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Jeu 6 Nov - 18:23

Aidan avait passé sa semaine à essayer de convaincre son capitaine de décaler l'entraînement. Embêter gryffondor n'allait rien amener de bon. Déjà que quand serpentard gagnait on les accusait de tricher, alors empêcher un entraînement de gryffondor n'allait pas arranger leurs affaires. Bon il fallait avouer que le dernier match ne s'était pas déroulé dans les meilleurse conditions possibles. Le capitaine de serpentard avait demandé à décaler un match l'an dernier et comme par hasard le jour du vrai match la pluie avait été assez importante. Or serpentard c'était entraîné encore et encore sous temps de pluie contrairement à gryffondor, ce qui avait légèrement poussé les gryffondors à dire que tout était prévu et que la victoire des serpentards n'était pas méritée. Comme si cela avait enchanté Aidan de jouer et s'entraîner sous la pluie. Cependant, son capitaine ne l'écouta pas et passa par un professeur qui ne pouvait pas aimer les gryffondor afin de réserver le stade à la place des gryffondors.


L'entraînement se déroulait bien jusqu'à ce que les gryffondors arrivent. Bizarrement ils n'avaient pas apprécié le coup des serpentards. Surtout pas Leanny. Cela n'étonna pas Aidan d'ailleurs. Cette fille était à ses yeux une enragée. Un jour, il avait osé dire que la poursuite de gryffondor était dans un très piteux état... Juste à cause de cette phrase elle en fit tout un cirque. Ou alors il avait dit qu'elle était pitoyable. Les détails lui échappaient. Mais même s'il avait eu des mots excessifs il avait eu raison. La poursuite gryffondor s'était tellement fait camper par la batte serpentarde qu'ils n'avaient même pas pu aller devant les anneaux. Cela avait donné un match totalement pitoyable et sans intérêt aux yeux d'Aidan. Et Leanny fier d'être gryffondor, fier de montrer qu'il n'y avait pas que sa maison qui pouvait être rouge, en avait fait tout une histoire. Depuis Aidan avait appris à rester loin d'elle. Non pas qu'il se souciait du sors de cette gamine pré-pubère ayant des problèmes hormonaux, mais il préférait éviter les problèmes avec la direction.


L'entraînement c'était bien passé après le départ des grynffondors. Aidan se demandait déjà comment les gryffs allaient se venger. Non pas qu'il s'en inquiétait, mais ça l'amusait d'imaginer gryffondor se faire humilier une fois de plus alors qu'ils essayaient de se venger de serpentard. Le capitaine congédia son équipe en les félicitant pour leurs efforts et leur sérieux. Le jeune Redchard décida de retourner au château après un petit tour à sa volière. Il ne la consultait que trop rarement. Une fois il avait laissé s'entasser cinq hiboux qui étaient venus pour lui. Il s'était d'ailleurs fait incendier par le concierge à cause de cet incident. Depuis il se forçait à y aller même s'il avait peu de chance d'avoir un message. Alors qu'il arrivait en vue de la volière il vit Leanny y entrer. Il décida d'attendre un peu le temps quelle lise son message afin d'éviter tout ennui.


Les minutes passèrent. Elle en mettait du temps pour lire un simple message. Car oui il était peu probable que cette peste ait suffisamment de personne qui pouvaient tenir à elle au point de la harceler de messages. Aidan prit la décision d'y aller. Après tout il en avait rien à faire que sa présence puisse gêner cette peste de gryffondor. Il la surprit en train de lire un message. Jusque là rien de surprenant. Il vit par contre un hibou qu'il ne connaissait que trop bien qui lui était sans message. Cela ne fit qu'un tour. Il s'avança vers Leanny bien décidé à vérifier sa théorie. Il reprit la lettre d'un coup déchirant juste un peu les bords ce qui n'empêchait en rien la lecture.


La Lettre a écrit:
Cher Aidan

J'espère que tu vas bien. J'ai appris par un ami que tu avais de très bonnes notes et que les professeurs fondaient beaucoup d'espoir en toi malgré ta grosse ambition. Tu sais si tu as une réponse fausse ce n'est pas la mort. Tout le monde fait des erreurs. J'arrête de t'ennuyer avec ce genre de morale, le temps m'a appris que tu m'écouterais pas... Je voulais juste te dire que comme d'habitude si tu veux venir à Noël tu peux. Cela fait longtemps que tu n'as pas été sur la tombe de tes parents et je sais que ce passage te tient à coeur. Tes parents seraient fiers de toi. Je tenais à ce que tu le saches Aidan.

Avec toute mon affection

David.


Aidan froissa le papier et le tenant à une main lança un Incendio dessus avant de le jeter sur le sol en pierre de la volière. Elle avait osé lire ça... Cela ne lui ressemblait pas de se mettre en colère. Pourtant, il était rouge et ne savais plus quoi penser. Il serra le poing qu'il avait de libre alors que de l'autre il rangeait sa baguette dans sa poche. Que faire ? Lui démolir le portrait était faisable même s'il finirait à Saint Mangouste après la réponse de Leanny. Néanmoins, même dans sa colère il ne pouvait pas faire honte à ses parents. Il essaya de garder son plus grand calme même si sa voix était tremblante de colère :


Il faut vraiment être pathétique pour lire le courrier des autres. Surtout quand ça a un rapport avec quelque chose d'aussi futile que le quidditch. Au lieu de fouiller dans mes affaire peut-être ferais tu mieux de commencer à apprendre à te servir d'un balais ou dans une moins de mesure de la petite chose qui te sert de cerveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Je ressemble beaucoup à : Naomi Scott la magnifique
Points : 265
Parchemins rendus : 1716

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Ven 7 Nov - 12:30


J'ignorais que tu avais un cœur!
Aidan & Leanny
 Aidan était l'être humain le plus insupportable sur Terre aux yeux de Leanny. C'était simple, elle le haïssait. Il savait comment la mettre hors d'elle, c'est à dire grâce au Quidditch. De nombreuses fois elle s'était retenue de s'en prendre à lui. A vrai dire, elle se retenait à chaque fois qu'elle le voyait. L'agacement la gagnait dés qu'elle entendait parler d'Aidan ou qu'elle voyait celui-ci. Il y a des personnes comme cela qu'on ne peut juste pas aimer et qu'on ne supportera jamais.
 Savoir que les parents d'Aidan étaient décédés aidait Leanny à comprendre pourquoi il était ce qu'il était. Sa personnalité avait été très certainement beaucoup influencée par ce manque de famille. Perdre quelqu'un d'aussi proche était une épreuve qui changeait une vie, la jeune fille savait très bien de quoi il s'agissait. Elle commençait à avoir de la compassion pour celui qu'elle avait toujours haï ce qui l'étonna étrangement. Lorsqu'il s'empara de sa lettre, Leanny se sentit même très mal à l'aise et ne put s'empêcher de s'excuser. Mais alors le garçon se montra insultant envers elle et la critiqua, encore et toujours, sans oublier d'inclure le Quidditch. Il n'en fallut pas plus pour que la Gryffondor perde le peu de sympathie à l'égard d'Aidan et que sa colère reprenne le dessus. Elle lui répondit :
- Alors déjà tu vas te calmer parce que mon but premier n'était pas de lire ta lettre mais d'y mettre du vernis à furoncles dessus pour que tes mains deviennent affreuses et dégueulasses. La lettre est sortit de l'enveloppe et mes yeux se sont posées sur une phrase en particulier alors oui désolé de m'y être attardée! Et deuxièmement, t'as rien à dire sur mes compétences en Quidditch quand on sait que tu n'es clairement pas celui qui amène les Serpentard à la victoire!
 Ils ne pouvaient s'empêcher de critiquer les compétences de l'autre en Quidditch quoi qu'il arrive malgré le fait qu'ils soit tous deux de très bons joueurs.
 Une chose étonna Leanny. Aidan avait brûlé la lettre comme s'il désirait que personne ne sache à propos de ses parents, comme si c'était une honte. Peut-être était-ce là une mauvaise interprétation de la part de la lionne mais elle ne put s'empêcher d'en faire la remarque au serpentard :
- Et tu sais c'est pas une honte d'avoir perdu ses parents! T'es loin d'être le seul à Poudlard et si tu veux savoir, moi-même j'ai perdu ma mère!
electric bird.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 62
Parchemins rendus : 607

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Ven 7 Nov - 15:51

Alors déjà tu vas te calmer parce que mon but premier n'était pas de lire ta lettre mais d'y mettre du vernis à furoncles dessus pour que tes mains deviennent affreuses et dégueulasses. La lettre est sortit de l'enveloppe et mes yeux se sont posées sur une phrase en particulier alors oui désolé de m'y être attardée! Et deuxièmement, t'as rien à dire sur mes compétences en Quidditch quand on sait que tu n'es clairement pas celui qui amène les Serpentard à la victoire!



Bizarrement, cela fit sourire Aidan. Son but premier... Cela lui ressemblait bien ça ! Il aurait préféré qu'elle réussisse à le faire sans avoir à lire la lettre. Au lieu de cela ils se retrouvaient dans une situation gênante qu'aucun des deux n'avaient voulu. Elle était d'ailleurs inutile. Ils allaient faire comme les étudiants moldus à mesurer qui avait la plus grosse. Serpentard gagnait grâce à Aidan et perdait à cause d'Aidan. Il le voyait comme ça. Chaque joueur avait la responsabilité de la victoire ou de la défaite de son équipe. Ce n'était pas de la prétention juste une forme de responsabilité qu'il s'imposait à lui-même. Il avait toujours été comme ça. Il riait ouvertement de ceux qui perdaient en disant : On n'a pas eu de chance, il y avait trop de pluie etc. Si une équipe gagnait c'était grâce à ses joueurs, si elle perdait c'était à cause d'eux. Il n'y avait pas d'autres raisons. La pluie n'était pas la cause de la défaite. C'était parce que les joueurs étaient mauvais qu'ils ne savaient pas jouer en temps de pluie et donc qu'ils perdaient. Cet esprit tranché lui avait valu pas mal d'ennuis. Cependant, pour lui ce n'était que des gamineries visant à se rassurer que de nier cet état de fait.


Et tu sais c'est pas une honte d'avoir perdu ses parents! T'es loin d'être le seul à Poudlard et si tu veux savoir, moi-même j'ai perdu ma mère!

Aidan fut partagé par un sentiment de rage et de soulagement. D'un côté il voyait que la nouvelle ne laissait pas indifférente la gryffondor mais d'un autre côté la façon dont elle avait de dire : "Il y a des gens comme toi" mettait Aidan hors de lui. Cela n'était pas de l'arrogance mal placée juste qu'il savait qu'elle ne connaîtrait jamais ce qu'il a connu lui.


Et alors ? Tu crois que tu peux me comprendre pour autant ?

Il détourna la tête. Il savait que ses mots étaient durs. Il ne supportait pas quand on le mettait dans le même sac que tout le monde. Personne n'avait la même douleur, le même vécu alors pourquoi essayer de rapprocher des gens là où justement ils étaient différents. Néanmoins, il ne pouvait se résoudre à laisser la conversation comme cela. Il aurait pu partir sans dire un mot, laisser Leanny le haïr. Il voulait plus que tout la laisser dans cette haine. La mort de ses parents ne devait pas affecter les gens dans leur jugement. C'était le paradoxe d'Aidan, d'un côté il avait peur de l'indifférence des gens face à sa douleur, mais il ne voulait pas qu'ils le voient autrement à cause de ça. C'est pour cela qu'il se gardait bien d'en parler. Néanmoins, il ne put s'empêcher de s'expliquer en la regardant cette fois dans les yeux avec une voix plus calme, mais un regard plus dur.


Je suis désolé pour ta mère... Ne vas pas croire que je dis que ma douleur est plus importante que la tienne, mais qu'est ce que tu veux que je te dise ? Qu'on est pareil à cause de ça ? Tu as la responsabilité de la mort de ta mère depuis ta naissance ? Tu as vu ton père mourir à l'âge de cinq ans ? Tu as grandi dans la rue sans magie ni rien à partir de cet âge ? Si c'est le cas alors oui tu peux comprendre. En attendant tu ne comprendras jamais ce que je ressens et moi je ne comprendrais jamais ce que tu ressens alors épargne moi tes remarques sentimentales. Je croyais qu'on valait mieux que ça que ce soit toi ou moi.



La colère dans ses yeux ne s'était pas apaisée à ces mots. Au contraire. Certes, il ne détestait pas Leanny. Il comparait souvent leur relation à celle des mangas qu'il lisait étant petit. Il se trouvait toujours au mauvais endroit au mauvais moment à dire la mauvaise chose. Elle arrivait sans qu'il la voit et il en prenait pour son grade. Il n'avait pas de chance. Certes, il ne l'appréciait pas réellement à cause de ça, mais il la respectait pour ce qu'elle était. Quelqu'un de fort. Il ne voulait surtout pas voir de la pitié dans ses yeux. Cela aurait été dégradant pour lui et pour elle. Surtout venant d'elle...
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Je ressemble beaucoup à : Naomi Scott la magnifique
Points : 265
Parchemins rendus : 1716

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Sam 8 Nov - 19:55


J'ignorais que tu avais un cœur!
Aidan & Leanny
 Lorsque Leanny lui expliqua que lire la lettre d'Aidan n'était pas son but premier dans l'histoire, il sembla la croire. Ils se détestaient depuis un assez long moment ce qui leur avait permis d'apprendre à se connaître un peu plus. Il savait très bien que Leanny se vengeait toujours par des farces et non par la violence. La violence ne résolvait rien. Les farces non plus, mais elles permettraient de rire un bon coup pour évacuer les sentiments perturbateurs.
 La gryffondor s'attendait à n'importe quelle réaction de la part d'Aidan à propos de ses parents. La phrase qu'elle avait dite aurait pu vexer ou même choquer n'importe qui en fonction de leurs situations. Elle ne connaissait pas celle du serpentard donc elle se préparait à une éventuelle confrontation, plus violente que celle qu'ils avaient à ce moment précis. Elle vit de la colère sur le visage de ce dernier mais pas seulement. Du soulagement peut-être?
- Et alors ? Tu crois que tu peux me comprendre pour autant ?
- Bien sûr que non!

 Les douleurs sentimentales étaient propres à chaque êtres humains. La douleur qu'elle avait connu à la mort de sa mère ne pouvait pas même être comparable à celle de ses frères ou même de son père. Sa douleur n'était pas plus forte que la leurs mais différente oui. Leanny avait perdue une réelle présence féminine dans sa vie. Elle avait perdue son modèle, sa protectrice. Sa vie aurait été radicalement différente si Mme Howell avait survécu à son accident de voiture. Leanny n'aurait jamais eu tous ces problèmes d'adaptations avec les autres filles, elle n'aurait pas eu tous ces angoisses qui venaient à l'adolescence d'une jeune fille qu'un homme ne pouvait pas comprendre, elle ne serait peut-être pas un garçon manqué et sa personnalité n'aurait pas été la même. Alors oui, elle savait déjà ce qu'Aidan lui disait.
 Le garçon adopta un ton plus calme et lui expliqua plus clairement encore la situation. C'est alors qu'il lui révéla les grands événements de sa vie ce qui surprit et surtout choqua Leanny. Elle ne montrait aucune pitié envers lui, elle savait très bien qu'il n'apprécierait pas comme elle n'aurait pas apprécié non plus. Elle réfléchit quelques secondes à la vie qu'Aidan lui disait avoir vécu puis elle lui demanda, n'arrivant toujours pas à y croire :
- Tu te fous de ma gueule c'est ça?
 Comment une vie aussi remplie de drame pouvait-elle avoir eu lieu à un garçon aussi jeune? Elle espérait réellement à ce moment là qu'Aidan lui ait mentit car elle n'aurait souhaité à personne le quart de ce que le serpentard avait vécu.
 Elle enchaîna alors :
- Après je peux comprendre que tu ne veuilles en parler à personne mais ça sert à rien de brûler la lettre. C'est pas un drame que quelqu'un apprenne ça sur toi. La preuve tu m'as révélé bien plus que ce qu'il y avait dedans et je compte pas te poser des questions puisque cela ne me regarde pas. J'aurais au moins appris une chose que j'ignorais : tu as un cœur.
 Cela n'avait rien de méchant c'était plutôt une blague. Pas destinée à le faire rire non, mais une manière de rendre la situation moins dramatique qu'elle ne l'était.
 Maintenant qu'elle savait tout cela, Leanny arrivait un peu mieux à comprendre pourquoi Aidan était ce qu'il était. Ses malheurs avaient forgés sa personnalité et lui avait donné tous ces défauts que la gryffondor avait toujours haï chez lui.
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 62
Parchemins rendus : 607

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Lun 10 Nov - 14:27

Tu te fous de ma gueule c'est ça?




Si tu le dis.



Aidan aurait aimé se foutre de sa gueule. Il aurait aimé que sa mère soit vivante, pouvoir retourner chez lui, à nouveau pouvoir aller dans les bras de son père, sentir la chaleur de sa mère alors qu'elle le réconforte la nuit alors qu'il avait peur... Mais la vérité était tout autre. Il n'y avait eu personne pour le rassurer la nuit. Quand il avait peur personne n'avait été là à le faire avancer, il avait dû combattre ses peurs lui-même. On ne lui avait rien expliqué de la vie... L'école avait essayé, mais il avait eu une autre vision que la vision bien pensante imposée dans ce lieu où l'on aimait bourré le crâne des jeunes enfants. Il avait vu la définition de la misère et de la douleur. Elle était plus complète que celle qu'on trouvait à l'école ou dans un dictionnaire. Il n'avait pas eu besoin de savoir lire pour comprendre cette définition. Il avait vu que tout n'était pas fait d'amour et que les individus étaient plus qu'imparfaits dans la généralité. Par ailleurs cela s'appliquait aux sorcier quand on voyait l'attitude si... puéril de certains étudiants à Poudlard.


Après je peux comprendre que tu ne veuilles en parler à personne mais ça sert à rien de brûler la lettre. C'est pas un drame que quelqu'un apprenne ça sur toi. La preuve tu m'as révélé bien plus que ce qu'il y avait dedans et je compte pas te poser des questions puisque cela ne me regarde pas. J'aurais au moins appris une chose que j'ignorais : tu as un cœur.



En réponse Aidan lui adressa un regard méprisant. Il avait l'impression qu'elle se foutait carrément de lui. Cela ne l'étonnait pas. Après tout elle n'avait pas cru un mot de ce qu'il avait dit. Il s'en était douté avant même d'en parler. Quelque part, c'était mieux ainsi... personne encore ne connaissait son enfance. S'il n'insistait pas pour dire que ce qu'il disait était vrai, peut-être qu'elle croirait que ce n'est qu'un mensonge de sa part et ainsi pouvoir oublier cet épisode assez vite. Cependant, aller oser penser qu'il avait un coeur... Certes il avait des sentiments comme tout être humain. Il était arrogant de se croire différent des autres sur ce point-là, pour ne pas dire absurde. Néanmoins, il savait contrôler ses émotions. Il savait quand faire taire son coeur. Ou du moins il avait appris à ne plus l'écouter, à n'écouter que sa raison ou son orgueil. Il était dans cet état depuis le jour où elle était partie... Cette petite fille qui n'avait alors que huit ans tout comme lui, là il avait compris que s'il voulait continuer à vivre tout en faisant honneur à la perte de ses parents il ne pouvait plus se détourner de cette voie.


Toutes les relations entre élèves à Poudlard étaient d'un sentimental pathétique et ne lui servait donc à rien. Il méprisait les sentiments, bien qu'il en avait lui aussi, peut être au final en avait-il peur plus qu'autre chose. Peur de ne pas être aimé. C'était souvent sous les plus grosses armures qu'on trouvait les choses les plus fragiles. Il avait coupé tout besoin d'ami ou d'amour. Il avait remplacé cette addiction d'adolescent par une addiction au pouvoir et à la puissance. Il devait être le meilleur là où il voulait l'être, peu importait les cadavres laissés derrière lui. Après tout, pourquoi tout le monde prenait au sérieux Poudlard alors qu'au final dans dix ans on ne se souviendrait même plus de qui était avec qui. Ils ne se souviendraient plus de leurs premiers amours, de leurs amis, de leurs moments de leurs mauvais moments. Lui se souviendrait de son ascension progressive dans le monde sorcier à partir de rien.


Ne vas surtout pas te faire de fausses idées... Cela fait longtemps qu'il est mort.



Pourquoi se justifiait-il ? Il n'en savait rien lui-même. D'habitude il serait déjà parti après avoir brûlé la lettre sans rien dire. Sans donner plus d'informations. Peut-être le fait d'avoir un regard extérieur le forçait à se parler à lui-même. Peut-être que ce n'était pas à Leanny qu'était adressé ces mots. La vérité c'est qu'il n'en savait rien. Il ne la regardait même plus. Du moins son regard était désormais vide, perdu dans ses pensées. Les souvenirs repassaient en boucle. Il entendait dans sa tête le son de la pluie, le bruit des goûte d'eau tombant lamentablement sur le sol. Sa naissance, la mort de son père, ses journées seul à errer dans la rue, le départ de cette fille... Il pensait rarement à cela. Il pensait avoir mis ces souvenirs de côté. Mais en réalité il pouvait décrire chaque petit détail de chaque scène comme si elles avaient eu lieu il y avait quelques minutes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Je ressemble beaucoup à : Naomi Scott la magnifique
Points : 265
Parchemins rendus : 1716

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan Ven 14 Nov - 19:13


J'ignorais que tu avais un cœur!
Aidan & Leanny

- Ne vas surtout pas te faire de fausses idées... Cela fait longtemps qu'il est mort. répondit Aidan le regard vague.
 La gryffondor ne s'attendait pas à une telle réponse. Du moins au regard nostalgique du serpentard. A quoi pensait-il? Elle se le demandait. Était-ce quelque chose qui turlupinait le garçon? Avait-elle abordé un autre sujet sensible pour Aidan? Autant de question auxquelles elle ignorait les réponses.
- C'est dommage. Ça aide pas mal un cœur. Juste oublie pas de le reprendre de temps en temps pour qu'il ne devienne pas velu comme dans les Contes de Beedle le Barde. On ne peut pas dire que la fin ce soit bien passé.
 En y réfléchissant bien, le conte du sorcier au cœur velu n'était pas si absurde que cela. Plusieurs personnes décidaient de ne pas être les esclaves de leurs sentiments. Le sorcier du conte, refusait de tomber amoureux sous prétexte que ses amis étaient devenus sots après cela. Aidan, lui, refusait l'amour comme l'amitié. Il imaginait surement que les relations qui se créaient dans l'adolescence étaient voués à l'échec une fois passé à l'âge adulte. Bien sûr, Leanny ne doutait pas qu'elle perdrait plusieurs amis pour diverses raisons que ce soit à cause de la distance, du fait que certaines personnes changent de personnalité une fois adulte ou tout simplement qu'ils se rendraient compte que leur amitié n'était pas si indispensable à leur vie. Autant de raisons qui inquiétaient et attristaient Leanny mais elle savait aussi que certaines personnes resteraient à jamais ses amis. Elle avait toujours profité de sa scolarité à Poudlard autant qu'elle le pouvait et elle savait déjà qu'elle repartirait de cette école avec des milliers de souvenirs heureux. Elle voulait profiter de sa jeunesse et de ses amis autant que possible avant d'entrer dans le monde actif.
 Voila pourquoi elle ressentait de la pitié pour Aidan, bien sûr elle ne le laissait pas le voir. Lui se souviendrait de Poudlard comme un lieu où il aurait découvert la magie, un lieu qui représenterait seulement le mot étude à ses yeux. Un jour il regrettera, la lionne en était persuadée.
- Un jour tu te rendras compte de l'erreur que tu fais en refusant de profiter de ton adolescence. On en a qu'une et la vie sera bien moins facile après Poudlard. Tu n'as peut-être pas eu d'enfance mais ce n'est pas une raison de ne pas vivre pleinement la vie.
 En regardant Aidan dans les yeux, elle se rendit compte de l'absurdité de la scène.
- Je sais même pas pourquoi je te dis ça en fait. Tu n'en as certainement rien à faire de toute manière.
 Déjà qu'elle n'aurait jamais imaginé donné des conseils à Aidan alors imaginer celui-ci les prendre en compte et la remercier était vraiment utopique. Parfois sa gentillesse naturelle lui échappait. Certaines fois, quand elle se préparait à une confrontation à laquelle elle savait qu'elle ne devait pas laisser une quelconque faiblesse intervenir, elle s'imaginait la personne critiquant le Quidditch ou ses capacités en Quidditch pour bien rester énervée. C'était idiot, elle-même l'avouait. En attendant, cela faisait bien rire ses amis.
- Bref, désolé pour la lettre encore une fois.
 Elle décida de partir, elle ne se voyait pas passer le reste de son après-midi avec Aidan.
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »




Alohomora !



MessageSujet: Re: J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan

Revenir en haut Aller en bas

J'ignorais que tu avais un cœur! | Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Et si j'avais une maison"
» Si j'avais des ailes si j'avais un ami...
» Alors? Quesque je t'avais dit? [PV Night]
» Cinema : J'avais 5 fils.
» Ouai bah excuse-moi, j'avais faim. [ RP ♪ Gaman ♥ Plume d'Ange ♪ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❥ Riddikulus  :: Chez les Moldus :: Pensine :: Topics terminés-