AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Kiss me till the morning ► Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Je ressemble beaucoup à : Dylan O'Brien
Points : 45
Parchemins rendus : 366

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Kiss me till the morning ► Castiel Mar 11 Nov - 14:27


I hate that i love you.

Priam s'était levé du mauvais pied ce matin-là. Il avait été réveillé par un vulgaire Serdaigle qui lui avait crié dans les oreilles. Puis au moment de prendre sa douche un blondinet le poussa et lui prit sa place. À partir du moment-là, il était bel et bien d'une humeur massacrante. Au sens propre du terme, il avança dans les couloirs, poussant d'un grand coup d'épaule chaque personne qui passait à proximité de lui, sans même regarder qui il avait daigné pousser. Malheureusement pour lui, l'une de ses gentilles personnes n'était rien d'autre que le professeur de potion. Quand je dis gentille, ce n'est pas vraiment le cas, il ne fut pas du tout compréhensif et lui donna deux bonnes heures de retenues, il allait devoir récurer des chaudrons. Déjà que deux heures de retenue étaient un acte cruel, il faillait que Priam se souille les mains à cause de vieux chaudrons tout crasseux. Il aurait préféré cent fois gambader dans la forêt interdite avec son ami le garde de chasse. Heureusement pour lui durant ces deux heures, il ne serait pas seul ce qui lui remontait un petit peu le moral. Quand ses deux interminables heures furent révolues, il était l'homme le plus heureux de monde, mais aussi le plus affamé. On pourrait même dire qu'il avait une faim de loup... Vous ne vous imaginez pas le moment où il a réalisé qu'il avait un paquet de biscuits dans sa chambre. Il sauta presque de joie ! Il se dépêcha donc d'aller dans son dortoir. À chaque pas qu'il faisait, il avait encore plus envie de dévorer son gouter. Il arriva devant cette fameuse porte. La porte de la salle commune qui menait au dortoir. Il allait ouvrir cette porte quand une voix l'interpella.

Oh là ? Que fais-tu mon enfant ? Aurais-tu oublié la règle ? Pas d'énigme pas de salle commune.
L'énigme, c'était ce petit détail que Priam aurait bien aimé ne pas avoir à affronter aujourd'hui, c'était ce qui lui rappelait que s'il n'arrivait pas à répondre, il devrait attendre l'arrivée d'un autre Serdaigle pour pouvoir entrer et déguster ses biscuits.
L'énigme du jour n'est autre que celle du Roi, écoute bien mon enfant : aujourd'hui, le roi est mort. Il fut décapité. Trois moines eurent la tête coupée. Pourtant, une seule tête fut décapitée. Pourquoi ?!?
Que cela voulait bien dire ? Quatre têtes coupées, mais un seul mort ? Il retourna la phrase dans plusieurs sens avant de comprendre.
Je pense avoir trouvé, les moines ont la tète coupée du roi

Pour toute réponse la porte s'ouvrit. Le Saint Graal était à quelques mètres de lui désormais. Il courut jusqu'à sa chambre saluant d'un mouvement de tête les quelques Serdaigle dans la salle commune. La chambre était vide ! Parfait, il n'aura pas à partager ses quelques gâteaux. Mais la question que Priam se posé regardant autour de lui était « ou sont-ils passé ? » Les biscuits avaient disparu. Son sang commença à monter qui avait osé manger son gouter ? Il retourna toute la chambre, rien aucune trace, aucune miette... Comment cela est-il possible ? Il n'avait pourtant pas rêvé ! Il entendit un bruit, quelqu'un arrivait. Ce devait être l'auteur du vol. Castiel... Avait-il osé ?

SALUT, JE SAIS QUE C'EST TOI NE LE NIE PAS ! TU AS MANGE MES BISCUITS ! ALLEZ AVOUE

Il se tenait debout devant son ami dans l'incompréhension total.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


«We will compete until we've wun. We used to do this just for fun »


(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 35
Parchemins rendus : 175

Alohomora !



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Mer 12 Nov - 0:29


I hate that i love you.

J'avais sérieusement passé une journée de merde. Et encore, le mot n'était pas assez fort ! Ce matin je m'étais levé environ quatre heures avant le moment où mon réveil était sensé sonner. Encore des cauchemars avec mes parents, Robyn et toutes ces conneries qui réduisaient mon cerveau en bouillie. Cette fois-ci, mes parents avaient organisé un grand dîner pour ma graduation, avaient invité Robyn et des amis à moi... Et m'avaient servi au dîner. Genre littéralement. Et Robyn avait décidé de manger mon coeur pour "que je lui appartienne pour toujours". C'était ridicule comme rêve, j'en étais bien conscient. Mais se faire manger ce n'est pas très agréable quand même, je m'étais donc réveillé en sueur, le coeur battant à mille kilomètres par heure et le souffle complètement coupé. Vu que tout le monde dormait et que je n'allais clairement pas réussir à retomber dans les bras de morphée, je m'étais donc levé et était partit faire un tour du côté de la tour d'astronomie. Quand je ne pouvais pas dormir, j'adorais aller m'asseoir un moment sur le toit. On pouvait y observer toute la voie lactée et le silence qui y régnait était semblable à celui d'un cimetière.
Le problème, c'est qu'apparemment le professeur de divination aimait également fréquenter cet endroit à des heures improbables. Et, de mauvaise humeur, elle m'avait forcé, en tant que punition, de nettoyer les tasses de thé dans lesquelles les troisième années devaient apprendre à lire l'avenir. Et croyez moi, il y en avait tellement, que je terminai ma vaisselle plusieurs heures plus tard, juste avant le petit déjeuner.
Je ne m'étalerais pas sur la journée parce que les cours sont les cours. Si tu n'es pas de bonne humeur, ça ne t'intéresse pas et tu passes des heures à te faire vraiment chier, assis comme un guignol, essayant tous types de méthodes pour convaincre le professeur que tu suis son cours alors que c'est clairement faux.
C'est en fin d'après-midi que ma journée était sensée s'améliorer. J'avais demandé un rendez-vous avec le professeur et coach de quidditch de l'université. Je voulais qu'il m'aide et qu'il me donne un entrainement adapté pour que j'ai plus de chances de séduire les entraîneurs professionnels qui venaient en repérage aux tournois de poudlard. Sauf que contrairement à mes attentes, il m'avait fait la morale pendant une demi-heure sur mon implication. " Être joueur de Quidditch dans une équipe professionnelle c'est pas rien, Castiel. Si tu veux y parvenir, tu dois donner toute ta personne à ce sport. Ça doit devenir ton mode de vie. Et tu ne dois pas perdre ton temps avec des conneries sur le magenmagot ou je ne sais quoi d'autre. C'est ça ou rien ! "
Et pour me montrer qu'il ne plaisantait pas au sujet de donner toute ma personne, il me força à sauter le dîner et travailler deux heures et demi d'affilée sur mon coup de batte.
De retour à la salle commune, j'étais complètement épuisé et affamé. Je me jetai sous la douche et y restai une bonne vingtaine de minutes. J'avais mal aux articulations et l'eau chaude me faisait un bien fou.
Je sortis de la salle de bain, rêvant de m'écrouler sur mon lit, quand Priam débarqua de nulle part avec cette expression hystérique qu'il avait parfois sur le visage.
SALUT, JE SAIS QUE C'EST TOI NE LE NIE PAS ! TU AS MANGE MES BISCUITS ! ALLEZ AVOUE
Mes yeux s'ouvrirent doublement plus grands et je ne sais pas exactement pourquoi, je me jetai sur mon meilleur ami, le projetant puis le plaquant complètement sur son lit. J'étais au-dessus de lui, chacune de mes jambes bloquant n'importe quel geste qu'il pouvait essayer de faire avec les bras, avec un air de fou furieux sur le visage.
DES BISCUITS ? ILS SONT OÙ ? ILS SONT OÙ PRIAM ? JE SUIS CAPABLE DE TE MORDRE SI TU ME LES DONNE PAS ! TU SAIS QUE J'EN SUIS CAPABLE !


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________

you and me we're bumper cars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Je ressemble beaucoup à : Dylan O'Brien
Points : 45
Parchemins rendus : 366

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Jeu 13 Nov - 13:00


I hate that i love you.

J'étais comme un drogué en manque de biscuit, je ne savais même pas pourquoi j'avais crié aussi fort ! J'avais juste sauté sur ma proie attendant de plates excuses et un payement pour avoir volé mes cookies... Mais la situation n'a pas pris la tournure tant attendue. En un seul battement de cils, j'étais allongé sur mon lit dans l'inhabilité de pouvoir bouger. Il était sur moi avec ce regard ahuri qui me faisait tellement rire.
DES BISCUITS ? ILS SONT OÙ ? ILS SONT OÙ PRIAM ? JE SUIS CAPABLE DE TE MORDRE SI TU ME LES DONNES PAS ! TU SAIS QUE J'EN SUIS CAPABLE !
Quoi il n'avait pas mangé mes biscuits ? J'étais dans l'incompréhension totale. Tout ce que je savais, c'est qu'il était allongé sur moi et qu'il était super sexy... J'avais terriblement envie de l'embrasser. NON, tu ne peux pas, pense aux biscuits. La bouffe, bouffe, bouffe, bouffe. Il faillait que je reprenne le contrôle de la situation. Il n'avait donc pas mes biscuits. Quiavait donc osé ? Avant de penser à ça, il faillait d'abord que je me sorte de cette "inconfortable" situation. J'étais bloqué impossible de pousser ce poids. Je dois me remettre a la muscu en fait. LES CHATOUILLES. Je connais ton point faible mon petit, je sais que tu crains les chatouilles. Je me sentais désormais plus fort ! Qui à dit qu'on avait besoin de muscle ? L'intelligence suffie amplement ! Je positionnai mes mains près de ses aisselles propres j'espère, et commençai la torture. Il céda en un clin d'œil ! J'avais littéralement pris le dessus. Oui, j'étais maintenant sur lui l'empêchant de bouger ! Lui lançant ce regard qui dit ne me provoque plus !
Calmos pepitos ! J'ai plus de cookies on me les as volés !
La déception sur son visage ce laissé voir. J'entendis nos ventres grognés comme un choral. J'aurais pu le dévorer ! Priam on ne mange pas les humains même s'ils sont si appétissant dans leur t-shirt moulant avec leur yeux bleu océan et leur cheveux blond satiné... OUAH ! Je divague trop là... J'avais toujours faim.
Faut qu'on trouve une solution, j'ai la dalle ! Tu n'as pas de bouffe ? Dis-moi que tu en as !
J'espère que la réponse soit positive. J'aurais même pu manger la chaise, ou le bureau tient ces plus grands. Qui aurait pu nous donner de la bouffe ? Naos ? Non c'était surement lui le voleur.. EURÊKA !
Robyn elle a rien ? Elle doit bien avoir de la bouffe cette grosse !! Enfin, je veux dire cette belle demoiselle...
Je n'aurais pas du dire ça, je n'aurais pas du dire ça..
Pourquoi traiter de grosse sa copine ? J'avais vraiment un problème. Priam quand arreteras tu de dire des conneries ? Jamais. Bon ok j'avoue je suis bizarre !
J'étais encore sur lui. Je devrais peut-être le libéré de mon emprise. Quoi que ? Ce n'est pas si déplaisant que ça... Puis c'est lui qui l'a cherché. Arrête de jouer le gamin ! Je me levais lui laissant enfin son espace vital.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


«We will compete until we've wun. We used to do this just for fun »


(c) Myuu.BANG!



Dernière édition par Priam R. Bancroft le Jeu 11 Déc - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 35
Parchemins rendus : 175

Alohomora !



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Jeu 13 Nov - 18:50


I hate that i love you.

Je m'étais jeté sur Priam avec une seule idée en tête : ses biscuits. J'étais affamé et ce petit enfoiré avait de la bouffe. Je DEVAIS le convaincre de partager avec moi ! Sauf qu'une fois sur lui, à la limite de la position missionnaire, les biscuits semblèrent s'envoler, laissant la place à Priam. Mon gros problème en fait c'était que je remarquais tout un tas de petites choses que je n'étais pas sensé remarquer. Comme cette veine qui devenait particulièrement voyante dans sa nuque quand il avalait sa salive. Ou ses muscles des bras qui se contractaient quand il essayait de me faire basculer. Ou sa façon de se mordre la lèvre inférieure quand il faisait un effort ou se concentrait. Ça me donnait vraiment envie de...
KYAAAAAAAAAAAAAAA ! Okay, en même pas une seconde la situation s'était complètement inversée. C'est ça le problème quand tu te bat avec ton meilleur ami : que ce soit physiquement ou verbalement, il connait tes points faibles. Et moi, en l'occurence, c'était les chatouilles.
Calmos pepitos ! J'ai plus de cookies on me les as volés !
Tout mon univers s'ébranla en une fraction de seconde. Pas de biscuits ? Si Priam en avait eu, même si il était affamé, j'aurais réussi à le convaincre de partager avec moi. Mais là il n'y avait plus rien à faire, non ? NON. NON, si je ne me concentrais pas sur la bouffe, j'allais recommencer à penser aux lèvres de Priam et croyez moi quand je vous dit que ce n'était pas une très bonne idée !
Faut qu'on trouve une solution, j'ai la dalle ! Tu n'as pas de bouffe ? Dis-moi que tu en as !
Je lui jetai un regard interrogateur mais réalisai qu'il était sérieux. Il me connaissait : si j'avais faim et que j'avais eu de la bouffe, est-ce que je me serais jeté sur lui pour ses gâteaux au lieu d'aller manger les miens en cachette ? Une réponse était même inutile !
Robyn elle a rien ? Elle doit bien avoir de la bouffe cette grosse !! Enfin, je veux dire cette belle demoiselle...
Okay là c'était à mon tour de baisser les yeux et me mordre les lèvres. Franchement, si on pouvait éviter de voir Robyn là, tout de suite, ça m'arrangerait. Vu la discussion qu'on avait eu il y a peu de temps, je n'étais pas sûr d'être capable d'affronter son regard accusateur. Et ça aurait été un peu déplacer pour moi de venir la voir.. pour de la bouffe.
Heum... je préférerais éviter d'aller voir Robyn pour le moment. On s'est plus ou moins disputés et si je vais la voir maintenant, je suis pas sûr de sortir vivant de sa chambre...
Priam me protégerait si elle se transformait en folle furieuse et essayait de me tuer en me tapant sur la tête avec son nimbus 2014, non ? Non, Castiel, on s'était mis d'accord avec ce genre de pensées. C'est mal. Si Priam l'apprend, c'est sûrement lui qui te frappera avec son balais (et Robyn viendrait l'aider à coup sûr !). C'était juste une mauvaise passe de toute façon. J'étais un peu à la ramasse et la seule personne qui m'aidait vraiment à me sentir mieux c'était Priam. Ça devait donc m'embrouiller et je devais un peu tout mélanger.
Pas qu'il n'y avait pas de quoi fantasmer sur lui ! Il était tellement intelligent que parfois les professeurs l'empêchaient de poser des question, de peur de ne pas pouvoir lui répondre, il avait un sale caractère, certes, mais était vraiment très cool, la preuve était qu'un bon paquet de filles lui couraient après, il était vraiment beau physiquement... NON CASTIEL ! ON AVAIT DIT QU'IL FALLAIT ARRÊTER CE GENRE DE PENSÉES ! La bouffe ! La bouffe ! C'est ça qui est important !
On peut peut être essayer d'aller voir dans les cuisines ? A cette heure-ci, tous les elfes sont occupés avec la vaisselle et le nettoyage de la grande salle. Yaura personne dans les cuisines..

Si je me retrouvais dans un endroit plein de bouffe, je serais obligé de ne penser qu'à ça.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________

you and me we're bumper cars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Je ressemble beaucoup à : Dylan O'Brien
Points : 45
Parchemins rendus : 366

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Jeu 27 Nov - 14:35


I hate that i love you.


Je fus enfin débarrassé de son emprise. Pourquoi j'arrive pas à me contrôler quand je suis proche de lui ? Je suis Priam, le croqueur de fille pas le gars qui aime son meilleur ami en secret. Quoi que,  je pourrais bien être les deux ! Mais de toute façons ça sert à quoi ? Il a une copine. Une copine qui est par ailleurs ma meilleure amie. J'ai le dont de m'attirer dans des problèmes. Mais en même temps comment ne pas craquer pour ses yeux ?
Heum... Mais de toute façons ça sert à quoi ? On s'est plus ou moins disputés et si je vais la voir maintenant, je suis
pas sûr de sortir vivant de sa chambre...

Une dispute ? Normalement j'aurais eu envie de le frapper, d'où il ose se disputer avec ma meilleure amie ? Mais bon dans ses circonstances la seule chose qui me vennait en tête c'était j'ai la voie libre. Normalement, j'aurais eu envie de le frapper, d'où il ose se disputer avec ma meilleure amie ? Il n'est pas libre, il n'est pas à toi et tu ne ferais surement jamais ça à ta meilleure amie. Normalement, j'aurais eu envie de le frapper, d'où il ose se disputer avec ma meilleure amie ?
Ah.. d'acc d'acc ! Ouais mais elle a de la bouffe... Tu as une autre idée car sinon je fonce dans son dortoir
Je fonce dans son dortoir ou je reste la avec toi toute la nuit.... Reprends-toi bon sang ! De toute façon il n'est pas attiré par toi ! Est - ce que je suis normal ? J'arrive même a me disputer avec ma propre conscience.. Bon, je pense qu'il faudrait voir un psy ! Reprends-toi bon sang ! Arrête de regarder ses abdos visibles même avec son t-shirt.  Ses quoi ! OH PUTAIN... Pense aux biscuits à la bouffe..
On peut peut être essayer d'aller voir dans les cuisines ? A cette heure-ci, tous les elfes sont occupés avec la vaisselle et le nettoyage de la grande salle. Yaura personne dans les cuisines..
La cuisine ? Suis-je le seul à avoir ressenti une secousse pendant le contact de nos peaux ? Au moins l'adrénaline arrêtera peut être de me faire penser à castiel et ses abdos.. Je divague encore !
Ouais pas mal l'idée prend ta baguette on ne sait jamais
Je pris ma baguette la rangea dans une des poches arrières de mon jean et pris la main de Castiel.
Hoah ! Suis-je le seul à avoir ressenti une secousse pendant le contact de nos peaux ? Je le regardais dans les yeux et chassai l'expression de désir que j'avais sur mon visage ! Je faisais comme si de rien n'était.
Bon tu bouges ton boule mauviette ?
Je le regardais dans les yeux et chassai l'expression de désir que j'avais sur mon visage ! Oui, je courrais, j'avais faim et la vitesse me distrayait du fait que j'avais vraiment envie de l'embrasser.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


«We will compete until we've wun. We used to do this just for fun »


(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 35
Parchemins rendus : 175

Alohomora !



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Sam 29 Nov - 2:51



I hate that i love you.


Ouais pas mal l'idée prend ta baguette on ne sait jamais
Je fis ce qu'il me conseillai et saisi la main qu'il tendait vers moi, sans trop réfléchir, m'aidant ainsi à me relever. C'était un acte tellement banal que je n'y avais même pas fait attention... en tout cas avant de réaliser que j'étais actuellement en train de lui tenir la main. En train de toucher sa peau. Je ne saurais expliquer exactement l'ouragan de sensations que ce simple contact provoqua chez moi. C'était comme être dans un ascenseur en pleine chute du haut de dix étages. C'était comme si une bombe atomique venait de m'exploser dans le ventre. C'était comme une armée de papillon venus dévorer mes entrailles.
Pour être franc, sur le coup j'étais assez inexpressif. Mais c'était parce que j'étais trop concentré sur autre chose pour prêter attention à ce qu'il y avait autour de moi. Cette chose c'était la main de Priam et cette envie folle de le plaquer contre le mur et de l'embrasser, chose que je devais absolument éviter de faire. Et me retenir me prenait toute mon énergie. Je ne devais pas le laisser voir ce que ça provoquait chez moi.
Bon tu bouges ton boule mauviette ?
Je sortis de ma torpeur et suivis mon meilleur ami hors du dortoir. Priam s'était mis à courir et je n'aurais eu aucun mal à le rattraper, mais si je m'approchais trop de lui, je n'étais pas sûr de pouvoir contrôler mes actes. Je restai donc à un mètre derrière lui, le laissant me guider vers les cuisines.
En quelques minutes, nous fûmes en bas, devant la porte qui menait à la salle où était stockée toute la nourriture. Je jetai un oeil à Priam et lui souris, tentant d'avoir l'air le plus naturel possible.
Je rentre en premier d'accord ?
Je n'attendis pas sa réponse et ouvris la porte. Après un coup d'oeil à l'intérieur, je conclu que l'endroit était désert et donc que la voie était libre. Je me tournai vers mon complice et lui fis signe de me suivre. Il valait mieux éviter de faire du bruit, nous devions donc communiquer principalement par les gestes. Ça m'arrangeait bien à vrai dire. Au moins comme ça je n'avais pas à réfléchir à comment agencer mes phrases de manière à ce que Priam ne remarque pas l'effet qu'il avait sur moi.
J'essayai de me concentrer sur la nourriture. C'était la raison de notre sortie clandestine après tout ! Il n'y avait rien sur les plans de travail mais si je ne me trompais pas, l'espèce de grande étagère, là bas au fond, était l'endroit où étaient rangés les goûters. Je l'indiquait donc à mon ami en pointant le meuble du doigt. Nous étions sur le point de l'ouvrir quand des bruits de pas se firent entendre dans la pièce à côté.
A ce stade, c'est mon instinct de survie qui dirigea tous mes gestes. Je saisi Priam par les épaules et me jetai au sol, derrière les plans de travail, l’entraînant dans ma chute. La bonne chose c'était que nous étions à couvert et qu'il y avait peu de chance qu'on nous découvre. La mauvaise chose, c'était que j'étais littéralement allongé sur mon meilleur ami et que j'avais son visage à quelques centimètres du miens.
Je ne pouvais pas m'empêcher de remarquer la profondeur de ses yeux et l'impression que j'avais de plonger dans les abysses à chaque fois que mon regard croisait le siens. Je me mordis la lèvre inférieure en réalisant la tournure de mes pensées. Je ne devais pas déconner. Je devais concentrer mon attention sur autre chose. Je devais penser à.. la bouffe ? Ouais la bouffe ça allait m'aider oublier. Oublier que le corps de Priam était collé au miens, que ses lèvres, à peine à quelques centimètres de distance des miennes, semblaient m'appeler avec un mégaphone, que si je bougeai, nous risquions de nous faire prendre mais surtout que si une certaine partie de mon corps décidait que l'occasion était trop tentante, Priam le remarquerait tout de suite vu qu'il était actuellement COLLÉ À MOI.
La meilleure solution que je trouvai fut de fermer les yeux le plus fort possible. Si je ne le voyais pas, peut être que la tentation serait moins grande ? Faux. Si je fermais les yeux, mes autres sens étaient amplifiés. Je pouvais donc parfaitement distinguer son odeur, le bruit de sa respiration, et les battements de son coeur contre ma poitrine...
Je rouvris les yeux et la seconde d'après, je posai mes lèvres sur celles de Priam. J'allais le regretter dans quelques secondes, il allait me détester, il ne voudrait plus me voir et quand les gens l'apprendront, j'allais m'en prendre plein la tête. Mais là tout de suite, je m'en fichais. La seule chose à laquelle je pensais c'était ses lèvres.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.


_________________

you and me we're bumper cars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Je ressemble beaucoup à : Dylan O'Brien
Points : 45
Parchemins rendus : 366

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Mar 2 Déc - 22:20



I hate that i love you.


Je courrais encore, nous venions de passer dans la salle commune qui est connue pour être super paisible, mais qui ne l'est pas du tout en fait ! Les préjugés sur les serdaigles m'avaient toujours fait rire, comme ci nous étions calme ! Tous les élèves nous avaient fixait quand on avait débarqué dans les escaliers en courant. Mais je ne pouvais plus m'arrêter, si je m'arrêter je l'embrassai ! Je lui tenais la main fermement, le contacte de ses doigts me donnait encore quelques frissons, j'avais même les mains moites. Je n'ai jamais les mains moites avec aucune fille. Il fallait courir, si vite que la moiteur de mes mains serait sèche ou du mois, j'aurais pu faire passer ça pour de la transpiration. Encore une porte, nous y étions en face des cuisines. Le souffle court je m'arrêta brusquement et lâcha subitement sa main comme ci il avait la peste alors que j'avais envie de ses mains..
Je rentre en premier d'accord ?
Évidemment, il faillait que ça soit lui le premier. En générale cela ne m'aurait guerre déplut, part au front à ma place mon tout beau. Mais j'ai cette fâcheuse habitude de regarder ses fesses... Est-ce de ma faute si je ne peux pas me concentrer en présence "d'elles" ? C'était rare de ma part de trouver un arrière-train aussi magnifique, mais les siennes valaient un bon 20/20 ! S'il y avait un aspic sur ses fesses, il aurait eu Optimal ! En fait je craignais juste de réveiller paupaul devant cette vue si majestueuse. Il venait de rentrer dans la cuisine, et immédiatement, il me fit signe de le rejoindre.
Wow, c'est le paradis ! Chuchotais-je.
Tout était simplement envoûtant, j'avais faim (dans tous les sens du thermes). Oui, je l'avoue faim de biscuit de nourriture et aussi faim de lui, Castiel ! Pourquoi il m'obsédait autant ? C'était quoi mon problème ! J'étais à côté de l'armoire à biscuit, j'allais presque effleurer la porte quand tout à coup, je me retrouvai sur le sol. C'était la journée des surprises ? Celle-ci n'était pas si mauvaise, en effet j'étais allongé sur le sol et castiel était sur moi... Castiel était sur moi, plus précisément à 3 centimètres de moi, j'aurais pu compter ses cheveux tellement il était proche de moi. Je me mordis la lèvre inférieure. La tentation était si forte. Je ne pourrais pas tenir plus de 5 minutes comme ça. Son parfum, la contraction de ses abdos, tout était 1 000 000 de fois plus sexy ! Oh non je le sentais.. Paupaul ! Ne te réveille pas s'il te plaît ! Il ne me resta plus qu'a prié que la situation allait changer au plus vite.
Je ne pouvais pas espérer plus rapide. Ses lèvres sur les miennes. Ce n'était pourtant pas moi qui l'avais embrassé. Il m'avait embrassé !
Je le regardais dans les yeux, il avait l'air tellement gêné, c'était tellement plaisant, j'aurais aimé que ce baiser reste pour une éternité !
Castiel qu'est-ce que tu fais... Et puis merde
Sur ces paroles, je le retournais, je prenais le contrôle. Il m'avait embrassé, ce petit baisé chaste ne me convenait pas. J'étais sur lui et l'embrassai. Je n'avais jamais embrassé de personne aussi fougueusement. Ses lèvres étaient si bonnes, qu'il m'aurait était presque impossible de m'en séparer. En effet presque, car j'avais besoin d'oxygène si je voulais le remembrasser. Paupaul quant à lui était belle et bien réveiller mais bon qu'est-ce que j'en avais à faire maintenant. J'étais un ascenseur à sensation. Des montagnes russes constantes, le tortillions dans mon ventre me donnait presque la nausée. Cette sensation interdite était presque divine ! Est-ce que c'est ce qu'on appelle l'amour ? J'en avais aucune idée, mais je voulais continuer cette expérience même si ça m'en coûtait la vie.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


«We will compete until we've wun. We used to do this just for fun »


(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points : 35
Parchemins rendus : 175

Alohomora !



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel Sam 10 Jan - 23:18


I hate that i love you.


Je venais de faire la plus grosse connerie de ma vie.
Priam et moi on se connaissait depuis toujours. On avait grandi ensemble. Toutes les conneries de gosses, on les avait faites tous les deux. Les premières cuites, on les avaient vécu ensemble. On s'était mis dans des états lamentables et on avait quand même réussi à se relever pour aider l'autre qui vomissait ou pour aller chercher des verres d'eau. Nos parents se connaissaient depuis des années et étaient les meilleurs amis du monde. Priam avait été mon quotidien depuis des années. Il avait été mon point de repère quand tout allait mal. Et maintenant, pour un caprice, j'étais en train de tout foutre en l'air.
Ma vie avait été un véritable désordre dernièrement, et ça n'allait probablement pas s'améliorer dans le futur. J'allais avoir besoin du soutient de Priam. J'allais avoir besoin de mon meilleur ami. Mais avec ce que je venais de faire, avec ce maudit baiser, je venais de me condamner à souffrir seul, en silence.
J'étais horrifié. En quelques secondes, j'étais passé de l'extase à la terreur. Ce baiser avait été une des choses les plus magnifiques que j'avais vécu. Mais je savais qu'à partir de maintenant tout allait changer. Je pouvais lire l'incompréhension sur le visage de mon ami. Dans quelques secondes il allait me balancer à l'autre bout de la pièce et m'ordonner de ne plus jamais l'approcher.
Castiel qu'est-ce que tu fais...
Voilà. Le moment était venu. J'avais perdu mon meilleur ami. Je venais de pourrir plus de dix ans d'amitié, juste pour quelques secondes d'extase. Je m'en voulais. Je m'en voulais tellement. J'avais envie de revenir en arrière. Je voulais essayer de lui expliquer. Peut être que je pouvais prétendre d'avoir été drogué ?
J'allais me lancer dans un discours quand..
Et puis merde
Priam leva la tête vers moi et ses lèvres se posèrent à nouveau sur les miennes.
Sans vous mentir, je pense que mon coeur s'est arrêté pendant une fraction de seconde à cet instant. Je ne comprenais absolument pas. Mais au final, je m'en fichais bien. Tout ce qui était important c'était la saveur de ses lèvres, son souffle qui me caressait la nuque, ses mains qui glissaient sur mon corps. J'avais profité de ce moment de folie pour céder à toutes ces envies que je tentais de renflouer depuis des mois. Mes mains passèrent rapidement sous son tee-shirt, caressant ses abdominaux, continuant leur route jusqu'à son dos, avant d'en profiter pour rapprocher son corps du miens. Je ne savais absolument pas ce que je faisais. Je laissais juste mes pulsions guider mes gestes.

Je ne saurais vous dire combien de temps ce passage a duré. Ça m'avait semblé être une simple seconde et pourtant j'étais conscient que cela faisait un moment que nous étions là.
Au final nous nous étions retrouvés tous les deux allongés sur le sol, torse nus et encore à moitié enlacés, à fixer le plafond en silence.
C'était assez bizarre quand même, maintenant que j'y réfléchissais. Qu'est ce qui venait de se passer ? Qu'est ce que ça voulait dire ? Est-ce que lui aussi avait ce genre de pulsions depuis un moment ou était-ce simplement parce que j'avais lancé la danse ? Je savais que Priam aimait collectionner les conquêtes. Avait-ce simplement été une expérience pour lui ?
Et pour moi, qu'est ce que ça voulait dire ? Si j'avais des sentiments pour lui, est-ce que ça signifiait que j'étais... gay ? Était-ce simplement possible ? J'étais sortit pendant des années avec Robyn. Je l'avais aimée...
Merde... Robyn. Voilà autre chose qu'il fallait que je mette au clair. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire ? Qu'est ce que j'allais bien pouvoir lui dire ?
Mon coeur se remit à battre rapidement, mais ce n'était pas pour la même raison que précédemment. Mon souffle devint saccadé et ma tête commença à tourner. Merde. C'était vraiment pas le moment pour une crise d'angoisse. Il fallait que je me contrôle. Qu'allait penser Priam si il le remarquait ?
C'était mon meilleur ami et il connaissait ces crises mieux que quiconque. Je devais cacher ça. Il ne devait pas le remarquer.
Euuhm.. Ce serait probablement mieux qu'on remonte.. Murmurais-je, incertain. Les elfes ne vont probablement pas tarder à revenir..

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________

you and me we're bumper cars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »




Alohomora !



MessageSujet: Re: Kiss me till the morning ► Castiel

Revenir en haut Aller en bas

Kiss me till the morning ► Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» castiel ▬ HURRICANE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❥ Riddikulus  :: Chez les Moldus :: Pensine :: Topics terminés-