AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 1:01

Matthew William Dewitt


"Perhaps you're smiling now, smiling through this darkness
But all I had to give was the guilt for dreaming ~"



Feat. Nico Tortorella
Nom Dewitt
Prénoms Matthew, William. Tout le monde l’appelle Matt. Quant au cérémonieux “M. le professeur Dewitt”, il a bien du mal à atteindre les encéphales engourdis de ses élèves (qui baragouinent des "m'sieur" peu convaincus)
lieu de naissance Bristol, Angleterre
Age 26 ans, même si à peu près tout le monde lui en donne 16 à tout casser, et que la moitié de Poudlard le confond avec un étudiant. Un prof a même déjà essayé de le mettre en retenue, arguant d’une violation du couvre-feu, alors qu’il faisait sa ronde habituelle. Youhou, paye ton autorité.
Métier Professeur d’étude des Moldus.
Ex-Maison (plus de 18 ans) Serdaigle.
Baguette 23 centimètres (vous savez, ce n’est pas la taille qui compte), forgée dans du bois de poirier, qui lui confère un curieux halo doré -estompé par les traces de doigts qui parsèment le squelette de l’artefact-, elle contient un crin de licorne.
Patronus un hérisson.
Animal de compagnie Algernon, un impressionnant, terrifiant, fier... boursouflet rose vif.
Statut civil Célibataire endurci.
Statut Financier Euuuuh *racle le fond de son porte-monnaie* *peut-on passer à la question suivante, s’il vous plaît ?*
Sang Né Moldu.
Matières optionnelles (3e année) ///
Epouvantard vous connaissez le Joker, dans Batman ? Matt a lu tous les comics lorsqu’il était jeune, et a toujours senti des frissons d’horreur dégringoler le long de son échine à la vue de ce clown au visage ravagé et aux cheveux verts fluo. Son épouvantard représente une sorte de Joker grandeur nature, au sourire figé, au regard de glace, et armé d’un couteau duquel dégoutte un liquide pourpre.
Amortancia le parfum chaleureux qui règne dans les tavernes sorcières, entremêlé d’un soupçon d’hydromel ; l’odeur des vieux bouquins poussiéreux qui s’amoncellent dans la bibliothèque de Poudlard ; et une odeur de métal (comme celui utilisé pour fabriquer des grille-pains).
sort favori Accio
Maison (Préfères tu que l'on te répartisse ou au contraire tu préfères choisir ta maison ) (X)Se faire répartir ou (x) ta maison : ///

Matt est... gentil. C’est peut-être le mot qui reviendra le plus souvent dans la bouche de ceux qui chercheraient à le décrire. En vérité, il est assez difficile de coller des mots à son caractère. Il semble déconnecté de la réalité, sur une autre planète, peut-être Mars, comme dans la chanson de David Bowie. C’est un rêveur invétéré, emprisonné dans une bulle imaginaire et terriblement gluante, forgée par cette sournoise créature nommée “timidité”. Elle lui colle partout, dans chaque fibre du corps, à tel point qu’il a du mal à prendre la parole en public ; son coeur bat la chamade, un farouche incendie se déclare sur ses joues, la moiteur envahit ses paumes de mains, et il attache son regard à ses chaussures, un sourire gêné figé sur le bas de son visage. Il n’y a bien que lorsqu’il donne des cours à ses élèves qu’il parvient à aligner plus de trois mots sans que sa langue ne triple de volume et ne s’emmêle dans sa bouche. Bien qu’il reste légèrement coincé, dans toute sa physionomie, et que son autorité ne soit pas des plus remarquables -sans compter qu’il a tendance à laisser ses élèves faire un peu ce qu’ils veulent, ce qui ne l’aide pas à se forger l’image d’un professeur sérieux et respecté. Ce n’est pas de sa faute s’il est incapable d’élever la voix ! (sauf pour chanter sous la douche)

A côté de cela, il vous dirait qu’il est un type tout à fait normal ; il aime bouquiner, boire une Bièraubeurre, s’occuper d’Algernon -son boursouflet-, fouiner du côté du monde Moldu, et essayer d’inventer toutes sortes d’engins qui finissent invariablement, à un moment ou à un autre, par exploser. En effet, il est fasciné parce ce que peut faire un sorcier avec une baguette, et essaie de modifier des appareils Moldus afin de les améliorer et de leur donner la touche de sorcellerie qui leur fait défaut, ce qui n’est pas toujours très concluant (voire, le plus souvent, catastrophique) ; il adore aussi faire des expériences, toutes sortes d’expériences.

Sinon, il boit du café, beaucoup de café, trop de café, ce qui ne fait qu’accroître sa nervosité naturelle, mais reste poli et aimable, même s’il manque quelque peu de spontanéité, que ses blagues tombent toujours à l’eau, et que les théories farfelues qu’élabore son cerveau ont du mal à trouver leur public. Certains diront qu’il est parano, d’autres se contenteront de constater que son imagination a légèrement tendance à s’emballer un peu trop vite, tel un troupeau de gnous lâché dans la savane.
Avec ses amis, avec les gens qui ont réussi à percer sa carapace d’environ trois kilomètres d’épaisseur, il peut s’avérer très bavard ! Et il est en général attentif et bienveillant avec ceux qui ont une place dans son coeur, et même les autres, d’ailleurs. Il a du mal à voir le mal quelque part. Un élève en frappe un autre ? Peut-être cherchait-il seulement à écraser une araignée égarée sur son épaule !

Niveau amour, c’est... euh... le désert, depuis plusieurs années. Mais ça n’a pas toujours été le cas, loin de là... il a connu quelques années tumultueuses, qu’il préfère effacer de sa mémoire... ~ 


Il faut bien que la vieillesse se passe.



Chroniques d'un prof que personne ne prenait au sérieux ~

Matt serait le premier à vous dire qu’il a eu une vie absolument banale, sans rebondissements ni cliffhanger haletant digne du dernier épisode d’une série à succès. Il est né dans une famille moldue sans histoire, a grandi, est devenu un jeune homme aux grandes oreilles et au sourire timide, qui enseigne à une tribu d’adolescents aux regards bovins et à la physionomie rongée par les excès de sébum, et voilà, fin de l’histoire, vous pouvez circuler. Mais tout le monde dissimule des secrets, et le jeune professeur ne fait pas exception à cette règle... fouinons, fouinons donc dans sa vie et voyons voir ce que l’on va y découvrir...

Matthew William Dewitt fut le 5ème enfant de Tom et Grace Dewitt, un honnête couple de libraires moldus installé à Bristol depuis toujours et qui avait eu la brillante idée de n’avoir, jusque là, qu’une ribambelle de filles. Celles-ci, Angélique, Rose, Lou-Anne et Sophia, furent plus que ravies d’avoir une nouvelle poupée humaine sur laquelle faire toutes sortes d’expériences capillaires et cosmétiques, et il ne fut pas rare de voir le petit Matthew attifé d’une jupette rose, les cheveux retenus en deux couettes brunes, les yeux couronnés de paillettes, et les lèvres barbouillées de rose vif. L’enfant ne s’en formalisa pas, et parvint plus ou moins bien à s’intégrer au milieu de cette cohorte de petites filles joueuses et rieuses, qui prenaient leur rôle d’aînées très à coeur. Elles jouaient à la poupée, à la dînette et à la licorne avec lui, et se relayaient à tout de rôle pour lui raconter des histoires. C’était ce qu’il préférait : fermer les yeux et laisser la voix de l’une de ses soeurs le bercer d’images de chevaliers, de princesses et de dragons féroces. La meilleure conteuse était sans conteste Rose -Angélique avait tendance à rajouter des effusions d’hémoglobine et de boyaux déchiquetés dans ses récits, et Lou-Anne et Sophia préféraient les jeux d’actions plutôt que de lire des contes de fées à leur frère. Matt aimait tant les histoires que lui lisait ou qu’inventait Rose qu’il crut très tôt à la magie, et tenta mille fois de faire émerger un lapin d’un chapeau à l’aide d’un bout de bois. Il en était persuadé, un jour, un dragon viendrait l’emmener dans une contrée où les éléphants parlaient et où l’on pouvait prendre une tasse de thé à la bergamote avec Merlin l’enchanteur...

Il alla à l’école maternelle du coin, où des remarques sarcastiques sur ces accoutrements « de fille », ses passe-temps et la relative pauvreté de sa famille ne tardèrent pas à se chuchoter sur son passage. Par chance, ses soeurs étaient toujours prêtes à le protéger et à décocher des poignées de boue sur la tête de ceux qui s’en prenaient à lui, même si cela ne faisait qu’attiser les sarcasmes (un garçon, qui se faisait défendre par des filles ? Mais où allait le monde ???). Matt, qui n’était déjà pas très loquace ni très sociable, vécut assez mal les regards en coin et les sourires moqueurs, et se referma petit à petit comme une huître, désarmé face à la vie en société dont il ne parvenait absolument pas à comprendre les règles. Il était tout bonnement incapable de se faire des amis, piégé par sa timidité et la peur que l’on se moque de lui.

L’école primaire n’arrangea pas les choses ; il était assez petit pour son âge, avec les oreilles décollées et des t-shirt “My little pony” qui avaient appartenus à ses soeurs, assez intello dans son genre et il ne tarda pas à devenir la cible préférée des plus grands élèves. Ses soeurs n’étaient pas toujours là pour le protéger -Angélique, la plus âgée, était déjà au collège, et les autres avaient leurs bandes de copines-, et bien qu’il parvint à esquiver la plupart des affrontements (l’avantage d’être petit et de passer facilement inaperçu), il revint plus d’une fois à la maison avec un vilain bleu sur la joue. « J’suis tombé » devint vite sa phrase favorite. « Contre quoi ? Un gant de boxe ? » rétorquait Angélique, tandis que Rose couinait d’horreur et que Lou-Anne et Sophia tentaient d’arranger les dégâts en l’inondant de mercurochrome. « Pourquoi tu n’es pas défendu ? Un bon crochet du droit, et on t’aurait laissé tranquille ! » insistait Angélique. Matt haussait les épaules. « Ca sert à rien... Ils sont plus forts que moi. » « Mais secoue-toi un peu, Matt ! On dirait un pudding, je te jure ! » « Angélique, laisse-le tranquille ! Il n’y peut rien si sa tête ne revient à personne. » « Merci, soeurette, j’apprécie. »

Lorsqu’il eut neuf ans, un curieux évènement se produisit : en cours de sport, alors que son visage s’était retrouvé accidentellement dans la trajectoire d’un ballon de basket, celui-ci, au dernier moment, fit une brusqué embardée et, après une volte-face, partit se jeter tout seul dans le filet. La stupéfaction de Matt n’eut d’égal que les acclamations de ses camarades, et il resta un long moment ébahi, les yeux écarquillés et le coeur battant la chamade.

Lorsqu’il eut dix ans, un curieux phénomène s’accomplit dans le ventre de sa mère, qui gonfla, gonfla, comme si elle avait dévoré la lune. « Tu vas nous faire un autre petit frère, maman ? S’il te plaît, je ne sais pas ce que tu as mangé quand tu étais enceinte de Matt, mais prends autre chose, quelque chose de plus énergisant, par pitié ! » implora Angélique. « J’espère que celui-la saura jouer au foot » ajouta Sophia. Matt leur jeta un regard assassin, et elles l’enlacèrent en riant et en lui ébouriffant tendrement les cheveux.

Ce fut une fille, la cinquième de la famille. La naissance de Mélisande coïncida presque avec l’arrivée de la lettre qui informa Matthew qu’il était un sorcier, appelé à se rendre dans une école de sorcellerie nommée Poudlard. Il y crut immédiatement, repensant à ce cours de sport où il avait réussi à contrôler brièvement un ballon sans le toucher, mais ses soeurs affirmèrent qu’il s’agissait d’un canular et que : soit un vieux pervers cherchait à l’attirer à la gare de King’s Cross pour le kidnapper, soit un camarade cherchait seulement à se moquer de lui. Ses parents furent perplexes, mais lorsqu’il s’avéra que cette lettre était sérieuse, ils acceptèrent sans beaucoup de difficulté de l’envoyer à Poudlard, assez soulagés de constater qu’un nouvel avenir se dessinait pour leur fils si... spécial, qui n’arrivait à s’intégrer nulle part, et qu’il allait pouvoir s’émanciper quelque peu de ses soeurs, les seules personnes avec lesquelles il parvenait à avoir des interactions sociales normales.


Poudlard fut une expérience surprenante. Pour la première fois, tout ce à quoi Matt avait toujours cru se déployait autour de lui : des sortilèges, des potions, des plafonds enchantés, des hiboux de compagnie... mais à Poudlard régnait un maître mot : la vie en communauté. Et il n’avait jamais été très doué pour cela. Ses soeurs lui manquaient cruellement ; il n’y avait plus personne pour prendre la parole lorsqu’il ne l’osait pas, pour l’aider à cuisiner ou à repasser ses vêtements, ou pour le coiffer. Il était seul, il devait apprendre à nouer sa cravate sans aide extérieure, et il ne pouvait se confier à elles que par l’intermédiaire de lettres.

Il fut réparti chez les Serdaigle, où, par chance, il était loin d’être le seul élève timide et légèrement  à côté de ses pompes, qui adorait inventer des engins bizarres et passer des heures à la bibliothèque. Il était un élève moyen, voire bon, mais sa maladresse l’empêchait d’avoir d’excellents résultats, et il apprit petit à petit à s’ouvrir aux autres, à avoir quelques amis, à sortir, à sourire, à sociabiliser (même s'il y avait encore beaucoup de travail à faire). Il était fasciné par la magie, fasciné par le monde des sorciers, fasciné par l’école, et fasciné par les liens qui pouvaient exister entre le monde Moldu et le monde sorcier. L’étude des Moldus fut sa matière favorite, et pas seulement pour le plaisir d’apprendre... Il avait également une voisine de cours fort agréable, une Gryffondor au caractère en acier trempé, dont l’humour pétillant n’avait d’égal que sa très harmonieuse chute de reins. Est-ce utile de préciser la suite de l’histoire ? Cette belle et fougueuse lionne ne tarda pas à lui dévoiler d’autres atouts, dont certains étaient dissimulés par l’étoffe soyeuse de son uniforme.

Mais il apprit également à ses dépens que cette merveilleuse créature ne connaissait pas la notion d’exclusivité, et il dut prétexter un rhume des foins monumental pour justifier les larmes qui se déversèrent durant de longues semaines sur ses joues. Et ce fut d’autres bras qui le consolèrent... des bras qui appartenaient à un camarade de Serdaigle. Camarade qui n’assuma absolument pas cette idylle, et lui brisa à nouveau le coeur. Ce fut par miracle, dans cette cacophonie sentimentale marquée par sa découverte mi-effrayée mi-subjuguée des charmes des porteurs de chromosomes XY, qu’il décrocha ses ASPICs, avec des résultats plus qu’honorables, et notamment un Optimal en Etude des Moldus.

Et puis le mât blessa.


Il rentra chez lui, retrouva ses soeurs, toutes dans des situations plus enviables les unes que les autres (en études de médecine, de droit, de biologie et de littérature), retrouva Mélisande, qu’il avait vu s’épanouir au fil des années pour devenir une adorable enfant qui lui ressemblait beaucoup, et puis... et puis il repartit dans le monde sorcier, sans vraiment savoir où aller, quoi faire, complètement déboussolé, sans ses soeurs -moldues jusqu’au bout des ongles- pour le guider, sans savoir ce qu’il comptait devenir, maintenait qu’il était adulte (chose qu’il avait longuement redouté) et il sombra. Il rencontra quelqu’un, ce quelqu’un emprisonna son coeur entre des mailles plus puissantes encore que ce qu’il avait connu, et il perdit pied. L’ivresse des baisers fit place à un sentiment puissant, salvateur, qui jaillissait à gros bouillons dans ses veines. L’amour repointait le bout de son museau, sous l’apparence d’un sorcier plus âgé, plus confiant, plus sûr de lui, et il se laissa entraîner dans une spirale sournoise.

Son petit ami jouait énormément aux cartes, buvait beaucoup -et pas que du jus de citrouille-, avait d’étranges fréquentations. Matt, qui voyait en lui un pilier, quelqu’un sur lequel se reposer, quelqu’un qui lui permettrait de mettre de côté sa timidité, et qu’il craignait de perdre comme il avait perdu ses amours de Poudlard, se laissa guider, influencer, et se mit à fréquenter un cercle de sorciers aux jeux malsains, enfumés par les substances plus ou moins autorisées par le Ministère de la magie. Il essaya de boire, vomit beaucoup, connut sa première gueule de bois, et eut plus d’une fois l’envie de se noyer sous sa douche pour éteindre cette migraine qui étreignait son cerveau. Il découvrit le “plaisir” de se réveiller dans un lieu inconnu, sans aucune idée de la façon dont il y était arrivé. Il perdit du poids, il perdit ses gallions, et finit par réaliser que son petit ami profitait allègrement de son état de torpeur quasi permanent pour courir dans d’autres bras et torpiller son compte en banque. Il lui fallut beaucoup de volonté pour rompre les liens, et ce fut amaigri, les yeux rouges et le visage cerné qu’il échoua chez sa soeur Rose (celle qui faisait des études de droit) pour la supplier de l’aider. Il avait dix-neuf ans.

Elle l’aida à aller mieux, lui prépara des litres de soupes et le convainquit de reprendre ses études. « Je me souviens, quand tu étais enfant, p’tit frère, tu avais plein de rêves, tu voulais élever des dragons, des licornes et des fées, tu voulais être un grand magicien... Ne laisse pas ce qu’il s’est passé avec ce mec ruiner tes rêves et éteindre l’étincelle dans tes yeux. Relève la tête, et vis, nom d’un shtroumpf ! » Il lui montra ce qu’il savait faire en magie et fut surpris de découvrir qu’il adorait ça. Il adorait lui enseigner les rudiments de sorcellerie, et lui parler de ces liens entre le monde Moldu et le monde magique. Sur ses ordres, il entreprit une formation de professeur. Il était désormais clean, le coeur verrouillé quant aux relations amoureuses, et motivé pour réussir dans la vie. Il se remit également aux inventions de son propre cru, pour le meilleur et pour le pire ! Il apprit, avec surprise, qu’il n’était pas le seul sorcier de sa famille : Mélisande, sa plus petite soeur, était également admise à Poudlard ! Ils fêtèrent la nouvelle avec enthousiasme (elle ne connaissait rien des frasques de son frère, et il tenait à ce que personne d’autre que Rose n’en apprenne jamais rien), et il continua sa formation. Jusqu’à déposer ses valises sur le pallier de Poudlard, vêtu d’un costume légèrement trop grand pour lui, la cravate nouée à l’envers et les yeux brillants, la motivation au sommet et le niveau d'autorité au plus bas, bien décidé à être quelqu'un de bien, pas comme le Matthew perdu et chaotique de sa jeunesse, et empli de bienveillance envers ses futurs petits étudiants (dont la plupart avaient plus de barbe que lui).

Avec son visage encore très jeune et son absence d’expérience professionnelle, il espérait tout de même parvenir à leur enseigner les rudiments du monde Moldu...

Ce qui n'est pas toujours évident lorsqu'on ne vous prend absolument pas au sérieux et que tout le monde oublie votre nom, et que accessoirement vous êtes censés représenter l'autorité. Et que vous avez toujours peur de dire quelque chose de mal ou d'avoir l'air de quelqu'un de peu fréquentable. Et que vous adorez démonter des grille-pains pour les ensorceler. Et que votre petite soeur est votre propre élève et qu'elle vous appelle « Mattouuuu » en plein cours.

Cette année allait promettre ~ 


Miroir du Rised


Alors, c'est quoi ton pseudo? Lou
Ah! Et quel âge as-tu? 21 ans
Hm hm! Et comment as-tu connu le forum? En rôdant sur PRD telle une âme en peine !
Et que penses-tu de Riddikulus ? J’ai beaucoup accroché au design clair et aéré, et l’ambiance a l’air cool, alors je viens m’installer xD
Et un commentaire avant de terminer? Je suis très impatiente, et je me suis rapidement inscrite, mais je suis en période d’exam, donc si je suis longuette à la réponse, c’est normal xD Mais je compte bien installer mon nouveau bébé dans le coin !


Dernière édition par Matthew W. Dewitt le Sam 3 Jan - 19:41, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Naomi Scott la magnifique
Points : 265
Parchemins rendus : 1716

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 8:31

BIENVENUUUUUUUUUUUUE


Par contre, désolé de te décevoir, mais Andrew Garfield est déjà pris comme avatar sur ce forum :S (Notre cher Aidan ayant oublié de faire un tour du côté du bottin )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 10:16

(vous savez, ce n’est pas la taille qui compte)
Haha j'ai tellement ris !

En tous cas BIENVENUE chez les fous !! J'adore déjà ce que tu en as fait, perso entre prof et élève ni tout à fait l'un ni tout à fait l'autre.    J'ai hâte de lire la suite !!   D'ailleurs, je veux un lien de foulie, j'ai déjà une idée !!  
Pour ce qui est de l'avatar, effectivement Aidan l'a déjà pris bien qu'il ne l'ai pas réservé.  Je l'ai prévenu, à toi de voir avec lui mais si jamais tu n'as pas d'idées je peux te proposer Jacob Young, un mannequin qui me fait pas mal penser à Andrew Garfield. (Ressource Bazzart ici si tu es inscrite sinon Google est ton meilleur ami !)

Voilà voilà. Ma boite MP reste ouverte si tu as le moindre problème ou quoi (et même pour discuter, je mors pas ! )
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 11:50

Omg ! BIENVENUE Enfin un autre prof ! J'adore le début de ta fiche qui m'a fait bien rire et j'ai hâte de lire le reste ! Enfin, le petit Ezra va avoir un collègue pas taré, ça fait plaisir !

Ah, et pour donner une idée, j'avais pensé à hayden hemsworth pou le vava ! ( Star Wars rpz)
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Naomi Scott la magnifique
Points : 265
Parchemins rendus : 1716

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 12:00

C'est Hayden Christensen! NE DÉFORMES PAS LE NOM DE CET ACTEUR EZRA!! (tu as quand même mélangé Anakin et Thor ). En tout cas ton idée de vava est géniale pour Hayden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 12:13

Merci beaucoup pour votre accueil, Leanny, Ella et Ezra (futur collèèèèègue   )!    
Et Ella, ce serait avec grand grand plaisir pour le lien ! J'en veux avec tout le monde de toute façon !!    
Et pour l'avatar, dommage xD Mais merci pour vos propositions ! Mais je ne suis pas fan des mannequins (je préfère quand ils ont des gifs cools qui viennent de films et les mannequins n'en ont jamais T_T) et je n'ai pas vu Star Wars *se cache* Je viens de penser à Nico Tortorella pour le remplacer (je n'ai aucune idée de ce qu'il a fait dans la vie mais il a une bonne tête de chaton vainqueur pour le rôle et son nom ressemble à un nom de spaghetti), est-ce qu'il est disponible ? (on ne sait jamais xD) (je baisserai d'un an pour l'âge pour qu'il ait l'âge véritable de l'acteur xD je tiens à prendre un bonhomme qui ressemble à un ado attardé alors qu'en fait il est vieux, si tant est que 26 ans est vieux )
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 12:15

Moooh c'est un super bon choix ! J'adore sa bouille !!
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 12:17

HAAAAA XD Désolé Désolé Désolé Désolé ! J'me disais aussi XD Bref, Oups, je suis vraiment pas douée avec les noms... Mais l'idée était là ! ( J'imagine trop comment Leanny elle a dû vouloir me faire la peau en lisant ça ) C'est trop un bon choix Nico, et oui il est dispooo !
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 17:08

NICO IL EST GÉNIALISSIME

Bienvenue parmi nous, petit professeur adorable

Bonne chance pour ta fiche et réserve moi un lien qui tue tout
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 19:48

Super (pour le vava)
Et merciiii Frankie (haha ça rime /BAM/) !! Bien sûr qu'on aura un lien !   Je veux un lien avec touuuut le moooonde
Et je crois que j'ai terminé ma fiche    (je l'ai écrite rapidement parce que je suis pressée de joueeeeer et de vous mettre en retenue (ou est-ce l'inverse ?), j'espère qu'elle n'est pas illisible xD)
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 20:28

Ta fiche est absolument géniaaaaaaale

Vivement que tu sois validé, petit professeur à la jolie bouille
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je ressemble beaucoup à : Evan Peters #LeDieu
Points : 150
Parchemins rendus : 582

Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 20:34

Je plussoie ma VDD, elle claque ta fichette Par contre n'espère pas trop des élèves par ici, ils ont tendance à aimer les colles :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 22:00

Je vois pas du tout de quoi tu parles
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 22:27


Félicitations, tu es validé !





Toute l'équipe te souhaite la bienvenue parmi nous et te remercie de ton inscription. Tu es à présent un Professeur. Nous espérons que ton nouveau job te plaira et que tu n'expédieras pas trop d'élèves à Sainte Mangouste ! Tu trouveras ci-dessous une liste des liens qu'il te faut visiter pour t'intégrer entièrement dans le forum. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésites pas à contacter le staff. Ils sont chiants et un peu bizarres mais ils mordent pas.  

❥ Règlement
❥ Annexes
❥ Bottin des avatars




Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève) Sam 3 Jan - 23:35

Merci! Vous êtes trop des chatons (hinhin méfiez-vous petits élèves!)
Et merci pour la validation ! Je peux partir envahir le forum en toute légitimité
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »




Alohomora !



MessageSujet: Re: Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève)

Revenir en haut Aller en bas

Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève)
» La liste des choses que je n'aime pas sans savoir pourquoi
» Dominicanie: Proposition sur les enfants d'immigrants illega
» MELangeons le tout, et..
» Donner suffisamment de corde pour se pendre [PV Silas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❥ Riddikulus  :: Chez les Moldus :: Pensine :: Fiches de présentation/liens-