AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Points : 565
Parchemins rendus : 115

Alohomora !

Who I'm I
Chocogrenouilles: 0
Rps en cours:
Cours et clubs:



MessageSujet: Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train. Lun 22 Juil - 3:49


Quête n°1





Le voyage des élèves de Poudlard est assez mouvementé cette année d'après ce qu'on m'a dit. Le train semble être coincé et vous devez écrire là-dessus dans un sujet commun, non ? Je me suis dit que ce serait assez marrant si vous arriviez à écrire un post entier sans employer le mot "train". Quoi ? Ca ne vous intéresse pas ? Et si je vous dis que j'offre 20points à votre maison si vous y arrivez ?




VOS OBJECTIFS
Pour obtenir ces vingt points, il vous faudra écrire un rp d'au moins dix lignes dans le sujet commun. Vous devez donc :
- raconter la réaction de votre personnage suite à la panne.
- ne jamais employer le mot "train".
- ne pas répéter plus de quatre fois le mot "locomotive".

Bonne chance !  






Dernière édition par Sorting Hat le Dim 19 Oct - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train. Sam 25 Oct - 22:19

20 points pour Poufsouffle  

Basile Roussel a écrit:


Dans l’une des gares les plus imposantes de Londres, sur le quai 9¾,  aux aurores — bon, d’accord… il est 10:30 mais appréciez la rime qui suit — un duel à mort oppose deux êtres supérieurs : Basile Roussel, une sorcière sans peur et sans reproche — ou presque — et… sa baguette. « P*tain, tu vas fonctionner espèce de - » Elle a tout essayé : les excuses (« Promis, j'le f'rai plus. »), les compliments (« Allez, t’es la meilleure. ») et les encouragements («  Tu peux le faire. Je crois en toi ! »), en vain. Ne rester plus que les insultes — moldues — et les menaces. « Sinon j’te fais cramer dans la première cheminée que j’croise ! » Les baguettes ont une conscience qui leur est propre, parait-il… Enfin, c’est ce que la demoiselle avait déduit après qu’on lui ait répété à maintes reprises que « c’est la baguette qui choisit son sorcier, pas le contraire. » A en juger par son refus d’obtempérer, la sienne regrattait amèrement son choix. Certes, trois jours plus tôt, Basile avait manqué de la briser en se réceptionnant avec autant d'adresse et d'élégance qu'un scroutt à pétard lors du transport par cheminée qui l'avait mené en Angleterre… Mais ce n’était pas une raison pour refuser catégoriquement de lancer un sortilège. « Wingardium leviosa ! » répète la sorcière, les dents serrés, en agitant frénétiquement l’objet en direction de sa valise, manquant à plusieurs reprises de crever l’œil des quelques braves passants qui osaient s’aventurer près d’elle. Aussi caractérielle et rancunière que sa propriétaire, la baguette refuse de se rendre utile. Le bagage ne bouge pas d’un pouce.
« Génial… » marmonne Basile en rangeant sans grande délicatesse le morceau de bois dans sa poche. Il ne lui reste plus qu’une chose à faire : trainer cette valise plus grande qu’elle qui pèse le double de son poids… ce qu’elle finit par faire, non sans difficultés. Sur son passage, elle écrase à plusieurs reprises les pieds d'élèves qui osent se mettre sur son chemina, se fond aussitôt en excuses avant de se souvenir, en voyant leurs mines consternées, qu’ils ne comprennent pas ses attentions. Aussitôt, elle se reprend et, un sourire innocent aux lèvres, lance « Dizeulé ! » qui n’a pas plus de sens. Ses souffrances prennent fin lorsqu’elle trouve, dans le dernier wagon, un comportement vide… enfin, avant de crier victoire, il lui faut malgré tout se battre avec la poignée de la porte qui refuse de s’ouvrir assez longtemps pour lui permettre de rentrer sa valise dans la cabine.  

Ce n’est qu’une fois confortablement installée sur la banquette, la tête posée contre la vitre, qu’elle prend le temps de se réjouir de la situation. Une nouvelle année à enchanter des balais déchainés, à concocter des potions aux étranges odeurs, à combattre de drôles de créatures… Mais une année pourtant si différentes des précédentes. Cette fois-ci, pas de journées à trainer ses pieds dans les mêmes salles, à errer dans des couloirs qu’elle ne connaît que trop bien, à se faire sermonner par des professeurs si raides qu’un Nimbus 2000 semble être coincé dans leur derrière… Cette année, c’est un château grandiose dont on vente les mérites dans tous les grimoires dignes de ce nom qui lui ouvre ses portes. Ainsi plongée dans ses rêveries, Basile ne réalise pas tout de suite que le Poudlard Express s’est arrêté sans la moindre raison apparente. Seulement, l'agitation dans le couloir finit par attirer son attention. Plusieurs élèves se pressent, se poussent même. Un sourcil arqué, la jeune fille se redresse. Est-on déjà arrivé ? A cette pensée, elle ne peut s’empêcher de coller son nez à la vitre dans l’espoir d’apercevoir l’immense battisse de pierres. Rien, sinon des champs à perte de vue. Le repousse-moldu protège t-il si bien l’école que même les sorciers ne parviennent à la voir ? Inquiète, elle finit par se lever et quitter son compartiment à la recherche d’informations.  Ce n’est que lorsqu’elle entend un élève crier une phrase incompréhensible qu’elle se souvient que la prise d’informations risque d’être un peu plus compliqué que prévu. « Qu'est-qua ? » demande t-elle au premier venu, n'obtenant pour seule réponse qu'un regard suspect. C'est pas gagné. Basile décide alors de scruter les visages des adolescents qu’elle croise, espérant trouver parmi la foule un visage accueillant à questionner.  La première à attirer son attention ? Une jeune fille aux longs cheveux blonds assise dans un compartiment vide. Un grand sourire aux lèvres (sa meilleure arme dans ce genre de situation), Basile ouvre la porte qui les sépare et prononce le seul mot anglais qu'elle parvient à articuler clairement : « Bonjour ! » La suite, en revanche, est beaucoup moins claire. « Bardon mais… je… je… » Je galère à formuler une phrase ? Basile hésite, cherche ses mots sans parvenir à les trouver.


Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train. Dim 26 Oct - 8:56

20 pts encore pour les jaunes !!

Anaëlle C. Wellington a écrit:


L'idée de revenir à Poudlard au mois d'août me plaisait. Bien que j'appréciasse la compagnie de mes parents, cette fois-ci, j'avais une bonne raison de vouloir revenir avant la rentrée. Car pour moi et d'autres sorciers, on allait entamer une nouvelle étape, l'université. Je voulais voir à quoi ressembler l'école, si elle avait beaucoup changé vu qu'elle accueillait désormais plus d'élèves. Je fis un dernier bisou à mes parents avant de monter à bord du Poudlard Express avec les futures premières années et d'autres élèves. Je gagnai un compartiment vide afin de pouvoir m'y reposer parce que le réveil fut fatal ce matin. Durant les vacances j'avais pris l'habitude de me coucher tard le soir et de me lever tard le matin, et le fait de me lever à 7h00 aujourd'hui fut très difficile et mes paupières retombaient continuellement. Je m'installai confortablement sur la banquette et fermai mes yeux. Au même moment, le Poudlard Express recracha la fumée et commença à avancer.

Je dormis pas mal de temps et lorsqu'enfin j'ouvris mes yeux, je me rendis compte qu'on n'avait pas énormément avancé, on était encore entrain de traverser des champs ce qui était signe qu'on n'était toujours pas arrivée en Écosse et ce qui m'inquiéta le plus fut la position du soleil dans le ciel. Grâce au cours d'astronomie j'avais pu savoir l'heure grâce à la position du soleil, il devait être 15 h, mais d'habitude à cette heure-là, on est déjà entrain de traverser d'immenses forêts interminables. Je sortis de mon compartiment pour en apprendre plus sur ce qui se passait et à ma grande surprise, la plupart des élèves étaient sortis eux aussi. Je traversai le couloir à la recherche d'un professeur lorsque je tombai sur un première année qui criait : "On est en panne, wouhou !" Je l'arrêtai, en lui prenant le bras et lui demandai plus de détails. Je pus empêcher le long soupir sortir de ma bouche lorsque je revins prendre place dans mon compartiment vide parce que je venais d'apprendre que non seulement le Poudlard Express était en panne mais qu'il fallait attendre qu'un superviseur moldu vienne le réparer, sachant qu'il se trouvait au milieu de nulle part. On n'était pas près d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train. Lun 27 Oct - 13:12

Encore 20 points pour les jaunes ? (vu que j'ai que mon iPod je suis pas sûre au niveau du nombre de lignes)

Mélusine K. Walters a écrit:
Ses écouteurs bien enfoncés dans ses oreilles, sa lourde valise dans sa mains gauche, la cage de son chaton dans l'autre, la petite sang mêlée se presse dans la gare dans la gare de Londres. Pour arriver jusqu'ici, elle avait du se servir des transports en communs moldus. À présent, elle allait enfin retourner dans le monde des sorciers !

Chargé comme une mule, elle prit son élan afin de pénètre dans la voix neuf trois-quart.
Sur le quai, de nombreux sorciers tous plus excités les uns que les autres se pressaient dans tout les sens. Mélusine tira de son sac à dos une carte que son père avait rédiger afin qu'elle ne se perde pas. À l'aide d'un coup de baguette magique, elle demanda à la carte de bien vouloir lui indiquer son chemin et, le papier de mît à bouger. À droite !

Une fois à l'intérieur de cet engin légendaire, elle se glissa dans une cabine et, se laissa tomber sur la banquette gauche. Elle déposa sa valise au sol et, après avoir bien refermé la porte, elle ouvra la cage de Framboise-Sauvage son jeune chat. Elle le prit sur ses genoux et le rassura. Elle se saisit ensuite de son baladeur MP3 et, mît dérouler la liste de ses morceaux. Elle en sélectionna un et, replaça le baladeur dans la poche de sa chemise. Fatigué par toute cette agitation et la course folle qu'elle menait depuis ce matin, elle posa la tête sur la vitre et s'assoupie.

"Frambooooise ! Arrête ça !"
Son chaton lui léchait le nez avec insistance. Elle se saisit et, le remit dans sa cage avant de sortir de sa cabine. Elle retira ses écouteurs pour essayer de comprendre les paroles prononcer par les élèves qui s'agitait dans le couloir. Ils parlaient beaucoup trop vite. Elle ne comprit que quelques mots : "panne", "locomotive", "attendre" et "moldu" cela lui suffisait pour comprendre la situation : elle n'était pas prête d'arriver en Écosse !

Ne sachant pas vraiment quoi faire, la jeune française retourna dans sa cabine et retourna s'assoir. Après avoir jeter un petit coup d'œil au paysage, elle se saisit de la cage de son animal de compagnie pour le rassurer. Bizarre, la cage paraissait plus légère.

"FRAMBOISEEEEUH !" totalement paniquée, la blonde se mît au sol pour regarder sous les banquettes : Framboise-Sauvage n'était pas là !

Elle sortit de son compartiment et se mît à la recherche de l'animal. Perdre son chat, faut le faire quand même !
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité

avatar



Alohomora !



MessageSujet: Re: Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train. Mar 28 Oct - 17:00

20 points pour les Gryffou !!


Ella G.-Ravenwood a écrit:


   
Le Poudlard Express est en panne ...

Cette année avec le programme d'échange inter-école de magie les élèves avaient été conviés à rejoindre leurs établissements respectifs un peu plus tôt qu'à l'accoutumé. Ella, absolument pas concernée par ce changement avait quand même du raccourcir ses vacances ce qui la rendait plus que désagréable.

Avec deux heures d'avance, la jeune septième année patientait tranquillement et du mieux qu'elle pouvait assise sur un banc proche de la gare de Kings' Cross, un peu a l'écart de tous ce chahut. Son fléreur roux prénommé Gizmo sur les genoux, elle observait la foule se presser dans l'espoir vain de retrouver un visage connu dans cette marée humaine. Trois quarts d'heure avant le départ du Poudlard Express la Rouge&Or se leva, soupira, rassembla ses affaires et se dirigea vers la voie 9 3/4. Hiboux, chats, crapauds, rats, tout ce beau petit monde se mélangeait dans un brouhaha incommensurable. Les premières années couraient partout et dans tous les sens, d'autres s'embrassaient chaleureusement avant le départ imminent. Ella n'avait personne à qui dire «au revoir !» et cela ne la dérangeait pas plus que cela. Habituée à ce spectacle, elle monta dans le wagon et essaya de trouver un compartiment libre ou peu occupé. En trouvant un a sa convenance elle s'installa. Un coup de sifflet retentit et la machine à vapeur se mit en route.

Au bout d'une vingtaine de minutes un femme bien en chair poussant un chariot aussi gros qu'elle se présenta pour lui vendre tout un tas de babioles et autres chocogrenouilles. La Ravenwood acheta un paquet de dragées de Bertie Crochue qu'elle entama en regardant le paysage défilé. Tout a coup, le paysage s'arrêta net dans un crissement bien désagréable. S'en suivit de nombreux bruits de chutes. Ella devina que ses camarades avaient du être surprit par l'arrêt mystérieux du Poudlard Express avant l'arrivée a destination. On entendait déjà les voix de certains premières années qui commençaient à paniquer. Mais ce qui intriguait le plus la Gryffondor de 17 ans c'était comment était il possible qu'un moyen de transport fonctionnant grâce a la magie tombe en panne comme n'importe quel autre moyen de transport moldu. Curieuse, Ella ouvrit la porte de son compartiment et sorti dans le couloir en quête de réponse. Elle croisa une première année en larmes qui semblait nettoyer le sol. Dans un excès de bonté elle l'aida à se relever puis lui conseilla de retourner dans son compartiment et d'en profiter pour se changer. Elle ajouta aux paroles un regard qui ne laissait pas de place à un refus. La petite détala sans demander son reste. 

Après avoir discuté avec quelques personnes qui l'entourait, Ella apprit qu'ils étaient en panne. Génial … ! La jeune fille exaspérée se dirigea donc vers l'arrière du wagon dans l'espoir de retrouver des têtes connus. Elle aperçut alors un attroupement et une bagarre de chat. Mais ce qui l’intéressait le plus fut qu'elle reconnue Anaëlle vers qui elle se dirigea lentement en essayant d'éviter les divers animaux qui couraient dans tous les sens. Elle salua la Poufsouffle. « Salut. » Ella n'était pas fan des grandes embrassades et puis elle ne connaissait pas si bien que ça la demoiselle. « Y'a un problème ? » Ajouta t-elle quand elle fit la tête que cette dernière et son interlocutrice blonde faisaient. Puis quelqu'un cria le nom d'un fruit complètement paniqué. Ça y est c’est déjà le bordel !
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »




Alohomora !



MessageSujet: Re: Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train.

Revenir en haut Aller en bas

Quête n°1 ❥ Ceci n'est pas un train.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ceci n'est pas une pipe, c'est plutôt un tripe
» Ceci n'est pas un (vrai) troll
» + âmes sensibles s'abstenir, ne lisez pas ceci. (a)
» Ceci ou cela ?
» Ceci n'est pas une illusion !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❥ Riddikulus  :: Dossiers d'admission :: Corbeille-